SMALLSIMCOM

Simca Comète (1954-1955)

                   En rachetant Ford SAF, Simca se trouve fin 1954 avec deux nouveaux modèles dans sa gamme, une berline toute nouvelle qui trouvera sans mal sa place chez Simca, et un coupé de luxe qui fera doublon avec quelques produits Simca, c’est la Simca Comète. 

Simca Comete Monte-Carlo (1)

                En Juillet 1954, les constructeurs Ford et Simca s’entendent : le constructeur français reprend la filiale française du constructeur américain par un complexe système d’échanges de participations. Mais Simca ne prend pas le contrôle que des seuls moyens de production de la Ford SAF, deux modèles font également partis du lot : la nouvelle berline Vedette et le coupé Comète présenté en 1951.

                En fin d’année 1954, les modèles Ford sont rebadgés en Simca, les berlines deviennent Trianon-Versailles-Régence, tandis que la Comète conserve sa dénomination. En réalité, ce modèle n’avait pas réussi sa carrière et n’avait pas dépassé les 3.000 exemplaires depuis 1951, et Simca pensait mettre un terme à ce modèle en reprenant Ford SAF.

simca comete (1)

                Cependant, la carrosserie de la Comète est réalisée par Facel-Metallon, une entreprise basée à Dreux et gérée par Jean Daninos. Et Simca était déjà en contrat avec Facel-Metallon pour produire les Simca 8 Sport et Simca 9 Sport, lesquelles étaient assemblées sur les mêmes chaines que la Ford Comète. Une sorte de contrat moral existait entre Simca et Facel-Metallon, la Comète restera produite jusqu’au printemps 1955, et commercialisée jusqu’en Juillet de la même année pour écouler les stocks. Mais seule la version Comète Monte-Carlo demeure avec son moteur le plus puissant, un V8 Ford de 3,9 litres de cylindrée qui développe 105Cv.

simca comete (2)

                Simca ne pourra cependant pas diminuer le prix de la Comète, qui fut l’une des causes importantes de l’échec de la voiture. Mais Simca tente de rentrer dans ses frais en rognant sur la finition des modèles : le skaï remplace le cuir sur les panneaux de portes et pour le ciel de toit. Aussi, les jantes à voile plein reçoivent des enjoliveurs repris sur la Simca Trianon, et l’antivol de direction disparaît.

simca comete (3)

                Finalement, la priorité de Simca fut tout autre, la Comète appartenait déjà au passé et sa commercialisation disparaît dans le plus grand silence au cours de l’été 1955, après que Simca eu produit quelques dizaines d’unités supplémentaires.

Une réflexion au sujet de « Simca Comète (1954-1955) »

  1. Intéressant avec quelques inexactitudes.: par exemple Simca a aussi repris l’Abeille, les camions Cargo et Unic. Les nouvelles Vedette étaient déjà commercialisées par Fird sous sa marque et n’ont donc pas changé d’appellation par Simca et même le break Marly avait été présenté mais ne sera commercialisé que par Simca

Laisser un commentaire