small

Simca-Abarth 1150 (1963-1966)

           Dans le monde de l’automobile, il est parfois des collaborations inattendues, certaines marqueront l’histoire, d’autres seront à l’inverse totalement oubliées. La collaboration Simca-Abarth fait partie de ces dernières, que le monde automobile n’a pas gardé en souvenir; une Co-aventure surprenante car le préparateur italien n’a que très rarement travaillé avec des constructeurs étrangers. Mais en y repensant, Simca-Abarth, c’est loin d’être si étonnant, puisque Simca a été crée en 1935 par Fiat, et Fiat était le plus gros client d’Abarth … La boucle est bouclée. Enfin presque, car petit élément vient brouiller ce schéma; Simca ayant été revendu par Fiat en 1958 à Chrysler, et la collaboration Simca-Abarth a commencé au tout début des années 1960.

Simca-Abarth 1150S

                Pour cet article, nous nous intéressons spécifiquement à la Simca 1000 revue par Abarth, puisque dans le même temps, Abarth avait réalisé quelques Coupés sur base de Simca 1000, s‘inspirant très fortement de la Fiat Bialbero. En parallèle de cette étude, Abarth se planche sur la Simca 1000 en lui concoctant une petite préparation moteur afin d’en faire une version qui soit facile à mettre en production, et donc plus potentielle de débouchées pour l’entreprise italienne.

              Ainsi, quatre prototypes verront le jour, chacun avec une préparation d’un degré différent. En premier lieu, on trouve la Simca-Abarth 1150 de 55Cv, suivie de la 1150 S avec 58Cv, puis de la 1150SS de 65Cv, et enfin, la 1150 Tipo Corsa et ses 85Cv ! Comme vous pouvez le deviner, chacune de ces voitures dispose du même moteur, le quatre cylindre en ligne de 1.137cm3, mais préparé à des degrés différents. Pour le reste de la fiche technique, rien ne change entre ces quatre versions. Ainsi, chacune de ces Simca-Abarth pesait 720Kg à vide, proposait quatre freins à disque, et étaient équipée d‘une boite à quatre rapports. Côté performances, la petite 1150 affichait un 150km/h, alors que la 1150 Tipo Corsa pouvait fendre le vent à plus de 170km/h.

             Côté extérieur, très peu de choses diffèrent vis-à-vis de la Simca 1000 d’origine, notamment sur la Simca-Abarth 1150, puisque celle-ci adopte seulement des jantes et enjoliveurs Abarth, ainsi qu’un large monogramme « Abarth » sur la face avant. En revanche, sur les trois autres versions, la face avant change énormément, puisque Abarth y place un radiateur derrière. Ainsi, pour alimenter en air ce dernier, la face avant est découpée pour permettre à une large grille d’aération de prendre place, surmontée d’un large monogramme Abarth.

Simca-Abarth 1150S (1)

         Des modifications prometteuses, Abarth décide d’envoyer quelque un des exemplaires de pré-série chez Simca à Poissy, mais son PDG, Henri Théodore Pigozzi, n’y donnera pas suite. Selon lui, ces voitures sont difficilement industrialisables, mais également peu fiable. Comprenez par là que Simca ne souhaite pas commercialiser ces Simca 1000 revues par Abarth.

               Mais Abarth est convaincu du fort potentiel de cette voiture, et décide de diffuser ses créations par son propre canal de distribution. Les Simca 1000 Abarth ont ainsi été présentées au salon de Turin de 1963, et commercialisées dans la foulée, principalement en Italie, mais aussi en Allemagne. Leur diffusion restera cependant très confidentielle, et beaucoup de ces Simca 1000 Abarth furent engagés en compétition. En 1966, sous l’impulsion de Chrysler, Abarth cesse toute activité sur les Simca 1000, laissant le champ libre aux préparations de la maison de Poissy, les Simca 1000 Rallye.

              Difficile de connaitre aujourd’hui, avec précision, le nombre d’exemplaires de Simca 1000 transformées par Abarth. Une chose est certaine, la diffusion du modèle est resté faible et le nombre d’exemplaires survivants est encore plus maigre. Et attention aux répliques, bien nombreuses sur ce modèle …

Simca-Abarth 1150S rally$

Une réflexion au sujet de « Simca-Abarth 1150 (1963-1966) »

Laisser un commentaire