smallibizasxi

Seat Ibiza SXI (1988-1993)

              Dans les années 1980, Seat devient indépendant et se libère de son ancien partenaire Fiat. Pour se renouveler et pouvoir figurer en bonne place sur le marché européen, Seat s’attache les services de Giugiaro pour créer l’Ibiza, une voiture qui fera date. Et pour jouer dans la cours des grands, Seat lance en 1988 une version sportive, la SXI, que je vous propose de visiter…

Seat Ibiza SXI (1)

                La Seat Ibiza première du nom apparaît en Avril 1984, si elle n’est pas la première création originale de Seat, elle pour beaucoup considérée (à juste titre) comme la première vrai Seat. Il faut dire que le constructeur hispanique a vu grand pour sa nouvelle voiture, la rupture de l’accord Fiat-Seat lui permet d’exporter sa production en Europe, mais pourquoi exporter des Fiat sous licence dans des pays où le constructeur italien est déjà présent ? L’Ibiza répond à cette problématique, la ligne est signée Giugaro et est en réalité un projet réalisé pour Volkswagen afin de moderniser la Golf, lequel avait été refusé.

Seat Ibiza (1)

         Toutefois, Seat n’a pas encore perdu tout lien avec Fiat, les mécaniques proposées sous le capot de l’Ibiza restent italiennes : ce sont les 1,2 litres, et 1,5 litres provenant de la Fiat Tipo, épaulés en 1985 par un petit 900cm3. Si l’Ibiza se démarque dans son segment, il lui manque encore une version très à la mode en cette seconde partie des années 1980 : une sportive.

Seat Ibiza SXI (7)

                 C’est finalement l’Ibiza SXI qui aura se rôle, la voiture est présentée en 1987 et sa commercialisation effective débute le 1er mars 1988. Comme tant d’autres constructeurs, Seat investi le créneau des GTI, mais la SXI ne viendra pas jouer avec les reines du secteurs que sont la Golf Gti et la 205 Gti, ou encore la Super5 GTT. L’Ibiza SXI, plus modestement, souhaite concurrencer les GTI d’entrée de gamme, comme la Peugeot 205 Rallye, l’AX Sport ou la Golf 90S. Et la voiture ne compte pas y faire de la figuration, sa mécanique de 100Cv et sa ligne carré dans l’ère du temps lui permettent de se présenter comme une alternative séduisante.

               Comme toutes les petites sportives, la Seat Ibiza SXI reçoit une présentation spécifique, avec un becquet, des feux additionnels dans les boucliers, et le lettrage « SXI » de couleur rouge qui se loge ici et là sur la carrosserie. Aussi, la voiture s’équipe de jantes en alliage de 14 pouces et de bas de caisses spécifiques qui fleurent bon la voiture sportive.

Seat Ibiza SXI - compteur (1)

                L’habitacle n’est pas en reste car il reçoit une belle touche sportive ! L’Ibiza SXI reçoit un intérieur spécifique composé de fauteuils baquets en tissu gris souligné de rouge, un volant à deux branches, et une planche de bord qui reçoit le monogramme « SXI ». Les compteurs sont rouges et donnent plus d’indications que sur l’Ibiza de base : compte-tour, tachymètre, jauge à essence, température d’eau et d’huile… A cela se rajoute un équipement complet : vitres avant électriques, phare à iode, antibrouillard, essuie-glace arrière, fermeture centralisée…

                  Mais ce qui nous intéresse sur une sportive, c’est avant tout son moteur…Et surprise, la mécanique est signée Porsche sur le couvre culasse, puisque le moteur 1,5 litres a été confié aux ingénieurs Porsche afin de lui faire développer 100Cv tout rond, et surtout de troquer ses carburateurs contre une injection électronique d’origine Bosh. Cette préparation permet au moteur de développer 15Cv de plus que la version de base ! Celui-ci est accolé à une boite à cinq rapports courts. Mais côtés chronomètres, ce n’est pas la joie : 184km/h en vitesse maximale, 10,8 secondes pour le 0-100km/h et 33 secondes pour le 1.000 mètres départ arrêté.

                   A défauts de bonnes performances, on peut se rabattre sur un châssis travaillé, avec un carrossage négatif à effet auto stabilisateur, des amortisseurs adaptés à une utilisation sportive, et une barre stabilisatrice à l’avant. Le système de freinage comprend deux disques ventilés à l’avant et des tambours sur l’essieu arrière.

               La Seat Ibiza SXI arrivera toutefois à se faire une petite place sur le marché des sportives, Seat ne touchera guère à ce modèle si ce n’est pour recevoir une nouvelle planche de bord, puis en mars 1991 pour être restylée. La face avant reçoit une nouvelle calandre, des nouveaux feux pour être raccord avec le reste de la gamme Ibiza, tout comme la face arrière qui reçoit quelques changements majeurs. L’aspect de la voiture est plus sage, d’autant plus que la mécanique reste bloquée à 100cv… de toute façon, les mois de la voiture sont comptées car Seat a lancé le développement de la nouvelle Ibiza, celle-ci arrive en 1993, mettant l’Ibiza première du nom à la retraite, avec la version SXI par la force des choses.

Une réflexion au sujet de « Seat Ibiza SXI (1988-1993) »

  1. Bonjour j’aimerait vous apporter une petit correction: les moteur sont dériver de la seat ronda, et tout les blocks sont retravailler par porsche, le seul moteur fiat est le 1,7l diesel, l’injection est monter de série a partire de 1988 (je possède une 1500cm3 gl qui a l’injection)

Laisser un commentaire