smallse1430

Seat 1200 / 1430 Sport (1976-1979)

             Dans les années 1950, l’Etat Espagnol fonde Seat pour industrialiser le pays, au lieu de partir d’une page blanche, le choix est fait de s’associer avec Fiat pour produire des voitures sous licence. Petit à petit, Seat prendra son indépendance, une longue route pendant laquelle Seat apprend, avant de concevoir ses premiers modèles, parmi lesquels figure la 1200 et 1430 Sport.

Seat 1200 (2)

            La route pour devenir un constructeur automobile est difficile, si bien qu’au moment de fonder Seat, l’Etat espagnol se tourne vers l’italien Fiat afin de produire des voitures sous licence. Cet accord permet à Seat de produire sa voiture à peine quatre ans après sa création. Si les premières années se cantonnent à apprendre le métier de constructeur, Seat prend petit à petit en assurance et produit quelques pièces pour ses voitures, puis vient le premier modèle spécifique à la marque en 1964, la Seat 800, sorte de Fiat 600 à quatre portes, la même transformation fut effectuée quelques années plus tard sur la Seat 850.

Seat 1200 (1)

              En 1974, Seat sort la petite 133, un modèle mis en industrialisation par Seat sur un projet abandonné par Fiat pour le remplacement de la 850. Un pas de plus est franchi, et dans le même temps, seat étudiait son tout premier modèle entièrement conçu par ses bureaux d’études à Martorell accompagné des conseils de Fiat. C’est ainsi que naît la voiture qui nous intéresse pour cet article.

Seat 1430 sport (2a)

                 Pour concevoir cette voiture, Seat ne part pas d’une feuille blanche et reprend les mécaniques de chez Fiat. Pour la carrosserie, SEAT se tourne vers une étude de coupé réalisée en 1970 et abandonné suite à son rachat par Volkswagen. Mais Seat est contraint d’effectuer plusieurs changements par rapport à cette étude, notamment le passage de la propulsion à la traction, en dépit de la volonté des ingénieurs de conserver ce mode de transmission. La raison de ce choix est guidé par des impératifs économiques, car la future sportive est réalisée sur la base de la Seat 127, ce qui aurait nécessité trop de modifications.

          Quant à la carrosserie à proprement parler, Seat revoit la copie de la face avant pour donner une véritable personnalité à sa voiture, avec un nez totalement noir, le pare-choc semblant intégrer totalement la calandre à la façon d’une Renault 15. Pour le reste, les grandes lignes s’inspirent directement du projet NSU. La 1200 et 1430 Sport affichent un Cx de 0,37, un chiffre plutôt correct pour l’époque. Aussi, la carrosserie était sous traitée auprès du carrossier Terrassa, Seat ne prenant pas la responsabilité de financer l’industrialisation d’un modèle aux débouchés minimes.

Seat 1430 sport (3)

         Présentée en Décembre 1975, la commercialisation et la production de la Seat 1200 sport débute véritablement en Février 1976. A cette époque, seul un quatre cylindres en ligne de 1197cm3 était disponible, flanqué d’une boite à quatre rapports, un ensemble mécanique repris à la Seat 124 et qui venait tout droit de chez Fiat. Quant à la puissance, ce moteur développait 67Cv, de quoi permettre un 157km/h en vitesse maximale.

Seat 1430 sport (5)

               Modèle atypique, sa commercialisation est plutôt réussie en Espagne, et le modèle totalement inédit n’est pas limité par l’accord avec Fiat et peut être exporté en Europe contrairement au reste de la gamme Seat. Cependant, sans réseau de distribution, ce sont des ventes au compte goutte qui s’effectuent en France, en Allemagne, Hollande et Belgique. Commercialisée entre 1976 et 1979, 19.332 exemplaires ont vu le jour, répartis entre 1.619 Seat 1200 Sport et 7.713 Seat 1430 Sport. Une petite réussite d’estime pour la première voiture développée par Seat, mais qui fut remplacée par de simples Fiat ensuite, puisque la Seat 128 3p prend sa relève…

Laisser un commentaire