small911kahler

Porsche 911 Kahler (1987)

              S’il y a le record de vitesse pure qui est déjà pulvérisé depuis bien des décennies, certains « apprentis-pilotes » peuvent accéder au record de vitesse par catégorie, qui sont souvent déterminés en fonction de la cylindrée du moteur. La Porsche 911 type 930 développée par Kahler a cet objectif d’aller ravir le titre de voiture la plus rapide dans sa catégorie. Trois… deux…un… Top départ !

Porsche 911 Kahler (10)

           Le lac salé de Bonneville est un temple de la vitesse grâce à son importante superficie totalement plate, le premier record officieux a été réalisé en 1914 avant que le lieu ne devienne mondialement connu dans les années 1930 avec les exploits de la Thunderbolt et de la Railton Special. Ce lieu fut ainsi utilisé pendant une grande partie du XXème siècle afin de repousser encore plus loin le record de vitesse automobile. Et c’est sur ce lac salé que tous les ans, au mois d’Août, se déroule le « Bonneville Speed Week », une compétition de vitesse pure, divisée en plusieurs catégories.

Porsche 911 Kahler (1)

            Lors de cette course, les voitures s’élancent tour à tour sur la piste adaptée à la catégorie, chaque pilote a un seul objectif : aller le plus vite possible pour gagner la course, mais surtout repousser le record du monde de vitesse par catégorie. Aux Etats-Unis, Denny Kahler s’intéresse de près à cette course, l’homme est spécialiste Porsche et Mercedes à Dublin (en Californie, pas le Dublin d’Irlande) et va sur son temps libre préparer une Porsche pour y participer, avec l’objectif de dépasser les 200 Miles à l’heure (soit un peu plus de 321km/h).

                 Pour cela, Denny Kahler récupère une caisse de Porsche 911SC et commence par modifier la carrosserie de la voiture afin qu’elle soit le plus aérodynamique possible. A cette fin, il découpe le toit afin de le surbaisser tout en inclinant le plus possible le pare-brise; et toujours dans cette même optique, il équipe sa voiture d’ailes avant du type « nez plat », et complète le tout avec un spoiler et un aileron provenant d’une Porsche 911 type 930 Turbo.

               Mais ce ne sont pas les seules modifications, la voiture s’équipe d’un arceau-cage boulonné sur le plancher de la voiture, deux fauteuils baquets spécifiques sont montés, et sur le tableau de bord, une nouvelle instrumentation plus adaptée prend place. Côté châssis, cette Porsche 911 se pare d’amortisseurs dédiés aux hautes vitesses, l’un des éléments primordiaux pour la stabilité; ce qui par la même permet d’abaisser la hauteur de caisse.

                  Mais l’élément déterminant, c’est avant tout le moteur. La Porsche 911 de Kahler reçoit initialement un deux litres, avec lequel il s’engage à la Speed Week 1987. S’il gagne la compétition dans sa catégorie, il n’atteint « seulement » la vitesse de 183,737 Miles par heure, soit 293km/h. Cette vitesse n’est passez rapide aux goûts de Kahler, il se met donc pour en quête d’un moteur plus gros, quitte à basculer dans une nouvelle catégorie.

Porsche 911 Kahler (6)

                 Kahler récupère ainsi un moteur de Porsche 911 SC de trois litres datant de 1978, qu’il va profondément modifier : diminution du taux de compression, soupapes de plus gros diamètre, l’ajout de deux turbocompresseurs Garett, une pompe à injection mécanique Bosch modifiée… Ce nouveau moteur développe la puissance respectable de 650 chevaux ! Aussi, Kahler accole ce moteur à une boite de vitesse provenant d’une Porsche 911 Turbo.

                  La voiture est fin prête pour la Speed Week de 1990, Kahler atteint lors de son premier essai la vitesse de 202 Miles par heure. Son objectif personnel est atteint mais l’aventure n’est pas pour autant terminée, car avec une telle vitesse, les organisateurs le qualifient pour une tentative de record de vitesse dans sa catégorie au petit matin, quand la température et la densité de l’air sont optimales.

              Denny Kahler procède à plusieurs galops d’essais, il atteint 204 miles par heure mais au retour, la voiture manque de stabilité et part dans un grand travers. L’ouverture du parachute permet de la stabiliser au prix d’une grande frayeur. Mais pas de quoi faire renoncer Kahler à battre le record, il chausse sa voiture d’une nouvelle monte de pneus, et repart… mais le problème de stabilité persiste encore.

Porsche 911 Kahler (8)

        Finalement, c’est un concurrent qui lui vient en aide en lui fournissant des pneumatiques de marque Mickey Thompson spécialement prévus pour les hautes vitesses. Lors du premier essai de ces pneus, Kahler atteint la vitesse de 217 miles par heure et la voiture reste stable, ce qui va lui permettre dans une dernière tentative d’exploiter tout le potentiel de sa voiture. Un aller-retour de ligne droite plus tard, Kahler signe un 220 miles par heure, soit 352,98 km/h, et signe là le record du monde dans la catégorie des voitures sportives modifiées de trois litres de cylindrée.

Laisser un commentaire