small504

Peugeot 504 (1968-1983)

          Pendant longtemps, quand on évoquait Peugeot, on pensait de suite à des berlines familiales un brin bourgeoise, des voitures sans histoire dont le sérieux de la production se déduisait des carrosseries sans fioriture, mais c’est ce qui faisait tout leur charme. La Peugeot 504 s’inscrit dans cette lignée et fut une grande réussite pour la marque…

Peugeot 504 (2)

            Peugeot et les berlines bourgeoises, c’est une histoire qui roule, la Peugeot 203 avait relancé la firme sochalienne au lendemain du la Seconde Guerre Mondiale et posait les bases  d’une philosophie que Peugeot conserva pendant de nombreuses décennies. Les Peugeot 403 et 404 se succèdent dans une certaine continuité, puis vient le tour de concevoir une nouvelle venue. Comme à l’habitude, Peugeot s’octroie les services de Pininfarina qui vient épauler les designers du Bureau du Style Peugeot pour concevoir la ligne, quant aux éléments techniques, Peugeot reprend la base de sa 404.

             Si la nouvelle venue est prête dès le printemps 1968, les événements de Mai 1968 poussent Peugeot à décaler sa présentation une fois le calme revenu. Finalement, le mois de Septembre est choisi pour présenter la voiture en raison du Salon de l’automobile de Paris. Et première nouveauté, cette Peugeot s’appelle 504, le constructeur au lion inaugure la série des 50X pour symboliser la montée en gamme vis à vis de la 404, une voiture généreuse sur bien des points…

Peugeot 504 (1)

              Tout d’abord, les dimensions de la 504 sont plus importantes vis à vis de la 404 dont bénéficie l’habitacle, les motorisations plus généreuses avec un 1,8 litres en entrée de gamme… Que de chemin parcouru depuis la 203 ! La philosophie Peugeot est bien présente et la 504 est une voiture pauvre en innovation, seule la suspension à quatre roues indépendantes dénote sur son segment, le reste, la 504 reprend une architecture très classique, dont la propulsion !

               La ligne de la voiture est très conventionnelle alors que le marché automobile expérimentait de nouvelles voies. la 504 arrive toutefois à être original, à commencer par ses larges phares sous verre, ou encore sa cassure au niveau de la malle, il en faut peu pour se démarque de la concurrence tout en gardant le côté sérieux des productions Peugeot. La recette fait mouche, les carnets de commandes sont pleins pour les six premiers mois de production et la 504 obtient le titre de voiture européenne de l’année 1969 !

Peugeot 504 coupé - cabriolet

               En 1969, Peugeot reste fidèle à ses traditions et présente les versions coupé et cabriolet de sa 504, avec une ligne dessinée par Pininfarina. Peugeot mise beaucoup sur ce créneau après la réussite relative de la 404 Coupé et Cabriolet et propose des prix encore plus accessibles que sa devancière. Puis en 1970, Peugeot fait monter en gamme sa berline avec un moteur 2,0 litres de 98Cv en version carburateur, 110Cv avec injection, et une version Diesel de 2,1 litres et 75Cv s’installe dans la gamme. Enfin, 1971 voit arriver la 504 familiale et commerciale (des versions break) produite sur une base à l’empattement allongé de 31cm et équipées d’un essieu rigide à l’arrière.

Peugeot 504 break (1)

           Si la 504 est une réussite, Peugeot étend son offre vers le bas de gamme avec l’arrivée courant avril 1973 de la 504 L, une version très simplifiée équipée d’un essieu arrière rigide, d’un tableau de bord dépouillé et le moteur 1.8 litres à carburateur. Voilà de quoi prendre la relève de la 404 en fin de vie et dont il ne restait plus que les versions les plus bas de gamme à cette époque.

Peugeot 504 TI (1)

            Et quand disparaît la 404 en 1975, la Peugeot 504 s’octroie un petit restylage qui touche aux optiques ainsi qu’à la calandre, sans oublier l’habitacle qui est lui aussi revisité. Sur les coupés et cabriolet, le V6 PRV fait son apparition et remplace les quatre cylindres en ligne, pour un temps seulement car cette mécanique signe son retour sur les coupés et cabriolet dès 1978.

Peugeot 504 4x4 dangel (1)

               En 1979, Peugeot présente la remplaçante de la 504, la Peugeot 505, mais la première n’en a pas fini avec sa carrière. En France, ce passage de témoin permet d’obtenir un nouveau tableau de bord, les vitesses se passent désormais au plancher. La 504 était encore une voiture appréciée, notamment chez les taxis dont la flotte en était majoritairement équipée.

Peugeot 504 pick-up

                Aussi, la carrière de la Peugeot 504 tourne d’avantage vers les véhicules utilitaires, la version pick-up de la 504 est commercialisée en 1980 (lire aussi : Peugeot 504 Pick-Up) et a connu un important succès, la voie des utilitaires est confortée avec Dangel qui propose au début des années 1980 une 504 4×4, laquelle fut intégrée à la gamme Peugeot en 1981. Puis, en 1983, la gamme 504 berline, break, coupé et cabriolet est stoppée en France, laissant le seul pick-up vivre sa vie jusqu’en 1996 !

Peugeot 504 africa

              Si la carrière de la 504 fut stoppée en Europe, elle perdure dans d’autres contrés, notamment en Afrique où la clientèle est très friande de cette voiture, la production s’effectue au Kenya jusqu’en 2002 ! En Argentine aussi, la 504 fait recette et y fut produite jusqu’en 1998. C’est finalement le Nigéria qui produisit les Peugeot 504 les plus récentes, avec une production stoppée en 2005. Au final, c’est 3 711 556 Peugeot 504 qui ont été produites, toutes versions confondues !

3 réflexions au sujet de « Peugeot 504 (1968-1983) »

  1. Cote de porcheville sur le A13 504 TI contre DS 21 IE la DS grimpait sans perdre trop de vitesse la 504 TI perdait un bon 20 km/h

    1. bonsoir très peut connaisseur sur la 505 Ti juste pour dire que j’ai d’énormes souvenirs pour cette création du lion j’ai grandit chez 505 Ti également 505 GTi et pour rien au monde l’un de mes rêves et d’acheter une de c’est créations

Laisser un commentaire