smallfairtartm

Fairthorpe Atom (1954-1957)

            Dans les années 1950, les marchés européens voient fleurir les microcars, ces petites voitures réalisées de bric et de broc. Le constructeur britannique Fairthorpe se lance dès 1954 dans les microcars, le premier acte fut l’Atom… 

Fairthorpe Atom (2)

                Après la seconde guerre mondiale, les pays européens entrent dans la période de la reconstruction,  si l’austérité de des années 1940 commence à disparaitre, le rationnement du pétrole existe toujours. Dans le même temps, la population demande a avoir accès à l’automobile, des voitures populaires apparaissent sur l’ensemble des marchés européens, les 4CV et 2CV pour la France, la Volkswagen en Allemagne, ou encore la 500 Topolino en Italie. En marge, le marché des microcars apparait, ces petites voitures réalisées en général pour deux personnes et équipées de moteur de deux roues connaissent un certain succès.

Fairthorpe Atom (4)

             Au Royaume-Uni, ce segment voit fleurir de nombreuses créations d’artisans. Parmi eux, Donald Bennet, vice-maréchal au sein de la Royal Air Force pendant la seconde guerre mondiale, s’intéresse à la chose automobile et décide de fonder sa propre entreprise, la Fairthorpe Cars Ltd, et décide de viser le créneau des microcars. Sa première création fut l’Atom, une petite voiture commercialisée à partir de 1954, réalisée avec un châssis de sa conception sur lequel est greffé une carrosserie en fibre de verre, aux formes arrondies et limites grossières.

Fairthorpe Atom (7)

              Pour la mécanique, la Fairthorpe Atom peut s’équiper de trois mécaniques différentes, laissé au choix du client et monté à l’arrière de l’auto. Le premier moteur est un monocylindre provenant de chez BSA, un producteur de motos (entre autres), cubant 250cm3, aussi disponible en version 350cm3. L’autre option prend la forme d’un moteur bicylindres Anzani de 322cm2. La transmission s’effectue aux roues arrière par l’intermédiaire d’une boite à trois rapports provenant du manufacturier Albion. Pour le reste de la fiche technique, la Fairthorpe Atom s’équipe de quatre freins hydrauliques et de suspensions indépendantes à ressorts hélicoïdaux, les trains roulants proviennent quant à eux de chez Standard-Triumph.

          Disponible jusqu’en 1957, la Fairthorpe Atom s’est aussi déclinée en version utilitaire pour tenter de gagner quelques commandes supplémentaires, toutefois, le succès de cette voiturette ne fut pas au rendez-vous avec seulement 44 unités produites, toutes versions confondues. Pourtant, la carrosserie réalisée en fibre de verre permet de modifier à moindre coût la carrosserie de la voiture, preuve en est avec la face avant qui perd son important galbe au fil des ans. En 1957, Fairthorpe lance l’Atomata avec son moteur BSA de 646cm3, un nouveau châssis et une nouvelle carrosserie. petit à petit, le constructeur Fairthorpe s’éloigna des microcars pour aller vers la production de petites voitures sportives…

Laisser un commentaire