Citroën U55 « Cityrama » par Currus (1956)

             Pendant des décennies, les parisiens ont pu croiser dans leurs avenues des autobus aux allures de navette spatiales, ou de bateau mouche, opérés par Cityrama pour promener les touristes dans la Capitale. Cap sur le premier d’entre eux, le Citroën U55 habillé par Currus… 

Cityrama (4)

             Revenons au milieu des années 1950, la reconstruction a permis de boucher les plus grandes plaies occasionnées par la seconde guerre mondiale, désormais, l’heure est à la consommation de masse, aux loisirs, et compte tenu d’un passé sombre, on se met à imaginer le futur. Un futur qui existe déjà avec une Citroën DS dévoilée en 1955, l’avion à réaction se développe, un futur que l’on imagine à base de conquête spatiale, de voitures volantes…

Cityrama (6)

             A Paris, en 1956, la société Cityrama est fondée par Jean Pierre Dubreuil qui à l’idée de transporter les touristes dans des autocars afin de leur faire visiter les principaux monuments en un minimum de temps. Mais dans un bus, voir le paysage urbain à travers une simple vitre, ce n’est pas très vendeur, l’idée de génie est alors de concevoir un bus entièrement vitrée, offrant une vue panoramique aux passagers. La société Cityrama se met ainsi en relation avec le plus ancien des carrossiers de Paris, Currus, et le charge de réaliser un tel bus.

Cityrama (3)

                Chez Currus, c’est Albert Lemaître, directeur technique du carrossier parisien qui est en charge du projet, celui-ci donne naissance à un bus à l’aspect jamais vu, dans la tendance futuriste du moment, et surtout, doté d’une importante surface vitrée pour laisser les passager admirer l’architecture parisienne, et même d’un toit panoramique qui peut être retiré en été. A l’intérieur, 50 passagers peuvent prendre place dans des fauteuils confortables et proposant des audiophiones commentant la visite en sept langues différentes.

               Au moins trois exemplaires du bus Currus ont été réalisés sur des châssis de Citroën U55, lesquelles ont sillonné les avenues de la capitale pendant des années, suscitant toujours un certain intérêt lors de leurs passages. Ces bus ont marqué les parisiens mais aussi les réalisateurs de films dont certains le feront apparaitre dans leurs oeuvres. La société Cityrama débutait parfaitement son activité, elle allait continuer bien après les Citroën U55 Currus avec des autobus Saviem, toujours habillés par Currus… Mais c’est une autre histoire…

5 réflexions sur « Citroën U55 « Cityrama » par Currus (1956) »

  1. Magnifique cet auto car…
    Il devrait être au panthéon des créations françaises !!!
    Pas comme les piles sur roues qu’on essaie de nous refourguer…

  2. Bonjour, remarquable réalisation que ces bus Cityrama que j’ai connus alors enfant. Dans les années 95/96, alors que j’étais dans le RER C au niveau de Massy, j’en ai aperçu un, un survivant, dans la cour d’un transporteur ou quelque chose comme ça. A cet endroit la ligne était surélevée un peu comme le métro aérien de la 6 ou la 2. Je l’ai très bien vu.
    Bien cordialement
    Erick Dagnaud

  3. Vu la très grande surface vitrée, l’intérieur devait vite se transformer en serre l’été.
    A moins qu’il y ait l’air conditionné, mais je pense qu’à l’époque ce ne devait pas être le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *