smallbm20cs

BMW 2000CS (1965-1970)

               Avant l’ère des « Série » chez BMW, il était difficile de s’y retrouver et certains modèles sont tombés dans l’oubli de ce fait. Il faut dire que BMW a mis du temps pour renaître après le second conflit mondial, mais les années 1960 posent les bases du renouveau, avec des berlines bourgeoises mais aussi un coupé nommé 2000CS…

BMW 2000CS (3)

                    Dans les années 1950, BMW assure sa survie grâce à l’Isetta et sa grande sœur, la 600 qui donna naissance à la BMW 700. En 1962, la Neue Klasse fait son apparition, BMW mise sur un créneau oublié par ses concurrents germaniques : la voiture bourgeoise qui vise une population de la classe moyenne supérieure. La BMW 1500 permet à la marque bavaroise d’envisager un avenir serein, tandis qu’un coupé 3200CS vient compléter la gamme.

BMW 2000CS (2)

                Si ce dernier fut conçu en collaboration avec Bertone pour la carrosserie, elle n’était pas glorieuse et pouvait refroidir certains clients, ce n’est malheureusement pas son moteur huit cylindres qui sauva sa carrière : de 1962 à 1965, environ 500 unités sont produites. BMW doit donc corriger le tir et met en route le projet d’un nouveau coupé, qui donne naissance en 1965 aux 2000C et 2000CS.

BMW 2000CS (7)

                   Sur le plan de la carrosserie, le styliste maison Wilhelm Hofmeister travaille en collaboration avec le carrossier Karmann et s’inspire des grandes lignes de la 3200CS. L’avant de la voiture est totalement revu pour laisser place à une face tôlée qui prend la forme du museau de requin, marque de fabrique des nouvelles BMW, mais les optiques prennent place derrière un vitrage avec les clignotants dans son prolongement, . La ligne de Bertone se retrouve sur le profil de la voiture dans les courbes de autours de la custode.

                Sous le capot, BMW fait le choix de placer un moteur quatre cylindres tout nouveau cubant 1.990cm3 et proposant 100Cv sur la version 2000C qui permettent tout de même le 170km/h en vitesse maximale, ou 120Cv sur la 2000CS avec cette fois une pointe à 180km/h. la transmission s’effectue par le biais d’une boite manuelle à quatre rapports, mais le client pouvait opter pour une boite automatique.

BMW 2000CS (6)

                Dessinée par Karmann, la BMW 2000CS est également produite chez le carrossier allemand, du moins en parti car celui-ci se charge de la fabrication des caisses, l’assemblage final et de la mécanique s’effectue dans l’usine BMW de Munich. Cette production dura de 1965 à 1970 et se termine sur le chiffre de 13.691 exemplaires, un très beau score pour un coupé BMW !

Laisser un commentaire