smallaud100

Audi 100 C1 (1968-1976)

                 Lorsque Volkswagen procède au rachat d’Auto Union en 1965, c’était davantage pour utiliser les usines de ce constructeur afin de produire plus de Coccinelle. Toutefois, la direction de Volkswagen autorise la survie de cette marque sous le nom Audi avec l’arrivé d’une nouvelle berline, la 100.  

audi-100-6

                   Dans les années 1960, le succès de la Coccinelle est tel que Volkswagen a du mal à répondre à la demande, malgré même la hausse des cadences. Alors pour sortir des Coccinelles, il n’y a pas cinquante solutions : faire construire de nouvelles usines, ou racheter celles de concurrents. Pour des raisons de rapidité, Volkswagen s’oriente vers cette seconde voie, motivé par Mercedes qui souhaite lâcher Auto Union après quelques déconvenues commerciales. La transaction se fait courant 1965, Volkswagen hérite des nombreuses marques du groupe Auto Union, mais la seule véritable richesse aux yeux du nouveau propriétaire, ce sont les usines.

audi-100-5

           Toutefois, Volkswagen hérite également du personnel d’Auto Union, et notamment de nouvelles têtes pensantes, comme Ludwig Kraus Kraus qui pense que la Coccinelle fera son temps et que Volkswagen aurait tout intérêt à sortir de l’influence de ce modèle pour préparer l’avenir. Mais comme le constructeur allemand bichonne son modèle star, l’ingénieur décide de développer une nouvelle voiture de son côté et ne montre les fruits de son travail qu’une fois le projet arrivé à maturité.

audi-100-1

              C’est ainsi que naît l’Audi 100, berline haut de gamme aux motorisations moyennes, cette voiture n’a pas d’équivalent dans la gamme Volkswagen d’autant qu’elle dispose d’un moteur à l’avant et qu’il s’agit d’une traction. Avec ses arguments, Ludwig Kraus Kraus arrive à convaincre l’état-major de Volkswagen, puis quelques études viennent étayer ses propos avec une prévision de vente de 100.000 exemplaires sur le cycle de vie de la voiture.

audi-100-7

                 Finalement, la voiture est dévoilée au public le 26 novembre 1968, Volkswagen décide de la lancer sous la marque Audi pour marquer le renouveau de cette branche et faire oublier Auto Union, une politique déjà mise en oeuvre avec l’Audi 60 en 1965. Les lignes élégantes, les mécaniques puissantes mais sobres, et l’équipement de l’Audi 100 semblent plaire au public; des qualités qui ont font une routière capable de rivaliser avec les BMW, et pourquoi pas les Mercedes d’entrée de gamme.

audi-100-4

              Le grand attrait de l’Audi 100, on le retrouve sous le capot puisque la voiture embarque, au choix du client, un quatre cylindres de 1,8 litres disponible en trois variantes : 80, 90 ou 100Cv. Quant aux carrosseries, Audi propose la 100 en berline à trois ou cinq portes. A partir de 1970, Audi décline la 100 en une version coupé aux lignes séduisantes, et au moteur 1,9 litres de 115Cv qui fut ensuite reprise sur la berline dans une version à simple carburateur pour 112Cv. Quant aux boites de vitesses, Audi proposait une boite quatre manuelle ou une boite automatique à trois rapports.

Audi 100 Coupé S  (6)

                Rapidement, l’Audi 100 s’impose et devient un important succès commercial, la ligne de production qui lui était dédiée dans l’usine d’Ingolstadt était à pleine capacité et n’arrivait pas à répondre au carnet de commandes. Finalement, une seconde ligne de montage lui fut attribuée au sein de l’usine Volkswagen de Wolfsburg à partir de 1970, sans doute afin d’apprendre à Volkswagen la production de la traction à l’aube de cette mutation, rappelons que Volkswagen lançait la K70, sa première traction, qui n’était qu’une NSU rebadgée…

audi-100-2

                       En 1972, l’Audi 100 connait une petite évolution sur ses moteurs, les variantes 80 et 90 cèdent leur place à un moteur de 85Cv. L’année suivante, la voiture subit un très léger restylage au niveau de sa calandre et de ses ailes avant, l’Audi 100 en profite pour troquer sa barre de torsion par des ressorts hélicoïdaux.

audi-100-3

                Produite jusqu’en 1976, l’Audi 100 fut produite à 827.474 exemplaires, un véritable succès compte-tenu de l’objectif initial huit fois moins élevé. Ce modèle fut commercialisé aux Etats-Unis à partir de l’année 1970 avec le moteur 115Cv, qui passe à 91Cv à partir de 1972, puis 95Cv en 1974 en même temps que l’adoption de pare-chocs à absorption d’énergie. Notons également une commercialisation et une production en Afrique du sud entre 1972 et 1976 à 33.000 unités. Au final, la Audi 100 est la première pierre du renouveau d’Audi chez Volkswagen et marque la renaissance de cette marque dans le monde du luxe…

Une réflexion au sujet de « Audi 100 C1 (1968-1976) »

  1. vous oubliez l’audi 70 et l’audi 50. les ayant possédées je sais ce dont je parle. J’ai eu bien des déboires avec la 70 et également avec la 100 gls.

Laisser un commentaire