Archives pour la catégorie Article

Retrouvez ici l’ensemble des articles sur les voitures anciennes

TriVette (1974-1978)

                    Avec la première crise pétrolière des années 1970, le marché automobile opère une mutation puisque désormais, le client recherche des voitures économes en essence. Certains inventeurs expérimentent des solutions plus ou moins farfelues, aux Etats-Unis, Bob Keyes réalise une petite voiture à trois roues censée apporter certaines réponses…

TriVette (1)

                      Les années 1970 sont difficiles aux Etats-Unis, outre la crise pétrolière sus-évoquée, l’économie ne se porte pas aux mieux et l’industrie automobile américaine paie un lourd tribu. Les américains changent leur comportement d’achat, c’est la fin du mythe de la grosse voiture, désormais, les voitures économiques ont leur place sur le marché, permettant aux japonaises de tirer leur épingle du jeu, mais aussi aux petites américaines telles que la Ford Pinto ou encore l’AMC Gremlin (lire aussi : AMC Gremlin).

               Certains inventeurs profitent de ce changement de comportement de consommation pour se lancer sur le marché de l’automobile, c’est le cas de Bob Keyes qui réalise une petite voiture à trois roues nommée TriVette qu’il conçoit après la première crise pétrolière. Cette voiture part du bon sens et de diverses statistiques et notamment de la sous-utilisation des automobiles : en Californie, 93% des voitures utilisant les autoroutes n’emmènent qu’une seule personne à leur bord, une absurdité en terme de consommation d’énergie.

TriVette (3)

                       Pour transporter une seule personne, une petite voiture légère et aérodynamique serait plus intéressante, il étudie diverses configurations pour retenir une architecture à trois roues avec un pneu à l’avant, qui permet d’alléger la voiture et de permettre des formes aérodynamiques. Si le but est de faire une voiture économique, la TriVette n’oublie pas le confort pour son occupant qui intègre un habitacle complètement clos pour rouler par tout temps, le chauffage et la climatisation sont disponibles en option. Une seconde place est prévue derrière le conducteur ainsi qu’un espace de chargement. Pour le reste, la TriVette reprend des pièces issues de la Fiat 850.

TriVette (4)

                        Côté mécanique, la TriVette s’équipe du quatre cylindres en ligne de la Fiat 850 qui proposait environ 56 Ch, de quoi mener les 520kg de la voiture jusqu’à la vitesse maximale de 105km/h, des performances correctes pour une petite voiture. Et si les voitures à trois roues avaient mauvaise presse en ce qui concerne la stabilité, la TriVette avait été étudiée pour être la plus stable possible notamment en ayant un centre de gravité proche du sol et des roues arrière. Côté consommation, les documents publicitaires annonce 61 miles parcourus avec un gallon d’essence.

TriVette (2)

                   Présentée en 1974, la TriVette est considérée comme une moto aux Etats-Unis et rempli donc les normes moins draconiennes que sur les automobiles. Commercialisée jusqu’en 1978, la TriVette ne fut pas une réussite avec seulement 27 exemplaires fabriqués, tous réalisés sur la base de commandes personnalisées, c’est ainsi que deux TriVette ont été réalisées avec des moteurs de Volkswagen Coccinelle. Si la TriVette n’était pas une réussite commerciale, son inventeur tenta d’en développer une évolution équipée d’un V8, nommée Vigilente, la voiture resta toutefois au stade de projet…