Archives du mot-clé tangara

small

Teilhol Théva (1988-1990)

           Après avoir été lâché par Renault en 1986, Teilhol a frôlé la faillite, mais sa collaboration naissante avec Citroën se renforce, ce qui permet à Teilhol de reprendre son envol. En quelques mois, l’ancien fabriquant de la Renault Rodéo développe une remplaçante à la Citroën Méhari avec l’aval de Citroën, laquelle fut présentée en mars 1986 sous le nom de Teilhol Tangara. La voiture aura des débuts prometteurs, si bien que Citroën va mettre à la disposition de Teilhol la base de la Citroën AX pour se développer…

teilhol Theva (1)

           Citroën propose dès 1988 à Teilhol de travailler sur la base de la Citroën AX 11 TRE, sans doute la marque aux chevrons sait que la 2CV vit ses dernières années et souhaite préparer son nouveau partenaire à cet arrêt. Teilhol orientera dans deux directions son travail sur l’AX, d’une part, récupérer la mécanique et la base pour réaliser une Tangara 1100, laquelle fut disponible à partir de 1990; et d’autre part, Teilhol va concevoir un nouveau véhicule sur la base de l’AX pour diversifier ses produits. Naît ainsi la Teilhol Théva.

           La Théva est développée courant 1988 et proposée à la vente cette même année, la voiture reprend l’esprit de la Tangara, avec une carrosserie en matériaux composites teintés dans la masse, tout en ayant une ligne moins utilitaire, avec des traits plus lisses. Cependant, Teilhol est contraint de reprendre des optiques venant de la grande série pour des raisons évidentes de coût, et malheureusement l’intégration de ces derniers n’est pas des plus heureux et nuit à la fluidité générale de la carrosserie. Mais pour une entreprise qui a frôlé la faillite deux ans auparavant, développer deux modèles en quelques mois relève de l’exploit, et laissait espérer des jours meilleurs pour Teilhol.

teilhol Theva (3)

             Si la Théva est un cabriolet, la capote ne se situe qu’au dessus de la partie arrière de l’habitacle, les places avant étant couvertes par un toit en dur inamovible, mais avec un toit ouvrant par une petite fenêtre. En option, la bâche pouvait s’échanger contre un hard top vitré qui pouvait se loger, une fois démonté, derrière les places arrières.

teilhol Theva (2)

          Malgré tout ces efforts, la ligne générale ne plait pas à la clientèle, malgré les slogans publicitaires « diablement belle » employés sur l’ensemble de la communication du modèle. Quant à l’intérieur, Teilhol reprend le tableau de bord ainsi que les fauteuils de l’AX 11 TRE, ce qui permet encore une fois d’économiser sur les frais de développement et de disposer d’un habitacle à l’équipement complet.

theva intérieur

         Côté moteur enfin, la Théva s’équipe du quatre cylindres en ligne de 1.124cm3 de l’AX, celui-ci développe 55Ch, capable d’emmener la voiture jusqu’à la vitesse de 161km/h. Pour finir, deux versions de la Théva étaient disponible, une version à cinq places et une version commerciale à deux places. Au final, même avec tous ces efforts pour commercialiser la Théva, seuls 88 exemplaires ont trouvés preneurs, la voiture est à proprement parler un échec commercial…