Archives du mot-clé panhard

smallpanlevtya

Panhard & Levassor Type A (1891-1896)

              La Panhard & Levassor Type A est un morceau important de l’histoire de l’automobile puisqu’elle est considérée comme la première voiture à moteur à essence à être produite de série. Produite entre 1891 et 1896 à 195 unités, retour sur l’histoire de cette automobile… 

Panhard Type A P2D a

               L’histoire de Panhard & Levassor débute par la rencontre de deux hommes, le premier, Pierre Panhard, ingénieur de formation, se fait connaitre dans l’entreprise Perin, spécialisée dans les machines à bois et la réalisation de roues, comme ingénieur puis associé. Le second acteur, Emile Levassor, fut employé chez Perin & Panhard avant de devenir associé suite au décès de Jean-Louis Perin, c’est à ce moment là que la raison sociale de vient « Panhard & Levassor ». La société Perin & Panhard avait rajouté la production de moteurs à gaz dans ses activités à partir de 1886; puis Emile Levassor, toujours à la recherche d’innovations, prend contact avec Gottlieb Daimler en 1889, l’inventeur du moteur à essence.

Panhard & Levassor Type P2A

                   Rapidement, Panhard & Levassor obtient la licence du moteur Daimler pour la France, permettant de devenir l’unique producteur de cette mécanique pour la France. En parallèle, Emile Levassor réalise une automobile équipée de ce moteur, la Panhard & Levassor P2A, un prototype à moteur situé à l’arrière pour tester les premières solutions techniques. Des tests sont effectuées autours de l’usine dans le XIIIème arrondissement de Paris, puis de plus en plus loin au fur à mesure des solutions trouvées. 

Panhard Type A (2)

            En 1891, Emile Levassor réalise une seconde voiture, la Panhard & Levassor P2B, avec le moteur Daimler placé  cette-fois à l’avant, la transmission s’effectue par une boite à trois rapports et une chaîne transmet le mouvement aux roues arrière. Après plusieurs essais, et pour éprouver sa création, Emile Levassor part avec son épouse jusqu’à Etretat en juillet 1891 avec cette automobile. Jugeant la voiture commercialisable, Panhard et Levassor fait imprimer un prospectus en août 1891 pour trouver les premiers clients, les dernières mises au point sont effectuées, comme par exemple un allumage par incandescence remplaçant l’allumage par brûleur dont le fonctionnement étant irrégulier, dont un brevet fut déposé par Panhard & Levassor le 24 août 1891.

Panhard Type A (1)

             En novembre 1891, avec cinq commandes obtenues, Panhard & Levassor débute la production d’une petite série d’automobiles, les Panhard P2C, faisant ainsi véritablement naître l’industrie des automobiles à moteur à explosion. A cette époque, seuls les constructeurs d’automobiles à vapeur étaient présent sur le marché, citons entre autres Bollée (lire aussi : Amédée Bollée) , De Dion-Bouton (lire aussi : De Dion-Bouton) ou Serpollet. Dans les détails, la Panhard & Levassor P2C est équipée d’un bicylindre Daimler produit sous licence par Panhard, lequel cubant 817cm3 et développe 1,5Ch, permettant à la voiture d’atteindre une vitesse  maximale de 12km/h. 15 exemplaires de cette série ont été produits.

Panhard Type A P2D

             L’automobile est alors un secteur d’innovation, Panhard & Levassor fait rapidement évoluer la Type A en une version P2D, toujours équipé du moteur Daimler dont la cylindrée varie entre 921 et 1.290cm3, et une puissance allant de 2 à 3,75Ch. Produit jusqu’en 1896, il s’écoula 180 exemplaires de cette version. Panhard & Levassor se fait rapidement un nom et sa production trouve sans mal une clientèle malgré le prix alors extravagant d’une automobile.

Panhard Type A paris bordeaux

                 La Panhard & Levassor Type A se fait également remarquer en 1895 lors de la course Paris-Bordeaux-Paris, l’une des premières courses automobile, qu’elle remporte avec Emile Levassor aux commandes. Cette voiture était équipée d’un prototype du moteur Phoenix mais au point par Levassor et Daimler, et qui équipa plus tard les Panhard & Levassor Type A1 et A2.