Archives du mot-clé BMW

smalle24bmw

BMW Série 6 E24 (1976-1989)

           A partir des années 1960, le constructeur BMW se construit une nouvelle image à base de voitures luxueuses et fiable, sans oublier de doter sa gamme de versions sportives. Certains modèles allient l’ensemble de ces qualités, c’est le cas des coupés haut de gamme dont la Série 6 première du nom va porter haut les couleurs bavaroises… 

bmw-e24-1

              Après des années difficiles dans les années 1950, BMW retrouve des couleurs au cours des années 1960 avec sa Nueue Klasse pour les berlines, mais aussi du coupé des coupés avec la 2000CS qui met fin à des années de disette sur ce segment. Sa remplaçante, la BMW E9, évolua vers la sportivité en logeant sous son capot un six cylindres en ligne. En 1975, BMW décide de tourner la page de cette génération pour proposer un nouveau coupé haut de gamme, la « Série 6″ type E24.

bmw-serie-6-e24-2

               Présenté en mars 1976 dans la cadre du salon de Genève, la E24 s’insère dans la nouvelle dénomination en classe proposé par BMW depuis la Série 5 E12 lancée en 1972, la Série 6 est donc un coupé s’inspirant de la ligne de la Série 7 tout en reprenant la base de la Série 5. La carrosserie reprend les grands traits qui ont fait le succès du coupé E12 tout en étant savamment modernisé, sa ligne est l’oeuvre de Manfred Rennen inspiré par le travail de Paul Bracq à l’heure où le français s’apprêtait à faire ses valises pour Peugeot…

bmw-serie-6-e24-3

               Sous cette robe, BMW a pris le parti de prendre que peu de risque, la Série 6 E24 conserve ainsi les dessous ainsi que les trains roulant de la Série 5 E12, quant aux mécaniques, BMW reprend les moteurs du coupé E9, à savoir un six en ligne de 3,2 litres alimenté par injection sur le modèle 633CSi et le six en ligne de 3,0 litres alimenté par un carburateur Solex sur la 630CS. Quand la première sort 200Cv, la 630CS en propose 185, ce qui permet à la Série 6 d’afficher de belles performances en dépit d’un poids quelque peu élevé.

bmw-serie-6-e24-1

                  En 1977, la Série 6 E24 connait plusieurs évolutions, à partir du mois d’Août, BMW reprend l’assemblage du modèle dans son usine de Dingolfing, auparavant, la E24 était construite dans les ateliers de Karmann qui se console en fournissant à BMW les carrosseries du coupé. Puis, en décembre 1977, BMW offre à ses clients une nouvelle version, la 635CSi qui propose un 3,5litres à injection de 218Cv. Véritable bombe, cette version effectue le 0-100km/h en 7,3 secondes et affiche une pointe à 228km/h, ce qui la place à niveau des Mercedes et autres Porsche 928… Extérieurement, la 635CSi s’équipait d’une jupe sur le pare-choc avant, d’un becquet sur la malle et de jantes BBS spécifiques.

bmw-serie-6-e24-5

                En 1979, BMW arrête la commercialisation de la 630CS et lance en lieu et place la 628Csi dont le moteur est issu de la 528i, sa puissance est de 184Cv et permet de constituer le nouvel entrée de gamme de l’E24. Puis, en 1982, les 630CSi et 635CSi cèdent leur place à une nouvelle 635CSi équipée d’un six cylindres en ligne de 3,4 litres de cylindrée qui respecte les nouvelles normes environnementales, proposant toujours 218Cv.

bmw-serie-6-e24-7

                  Puis BMW décide de se lâcher, la marque allemande disposait d’une nouvelle entité sportive, Motorsport, qui s’était illustrée à la fin des années 1970 en proposant la BMW M1, puis en améliorant les performances des BMW plus classiques. Forcément, la Série 6 E24 ne pouvait échapper aux griffes de Motorsport, qui décide de lui octroyer le moteur de la M1, à savoir le six cylindres en ligne de 3,5 litres à 24 soupapes, proposant 277Cv originellement mais porté à 286Cv sur la Série 6. Cette version ultime, c’est la M635CSi, elle est capable d’une pointe à 255km/h, de quoi jouer à armes égales avec les Porsche et certaines Ferrari.

bmw-serie-6-e24-8

                      Les 635i et M635i termineront la carrière de la Série 6 E24 en 1989, la voiture reçoit entre temps un léger lifting en 1987 où les pare-chocs sont agrandis et reçoivent la teinte de la caisse sur leur partie supérieure, notons également l’adjonction d’un pot catalytique pour respecter les normes américaines. Au final, c’est 86.216 BMW Série 6 E24 qui ont été produites sur la durée de vie de la voiture, un excellent score pour une voiture de sa catégorie, qui fait de BMW une marque reconnue dans ce domaine aux côtés de Mercedes et Jaguar.