smallhondn

Honda N360 et N600 (1967-1973)

              C’est dans les années 1960 que le constructeur de motos Honda se lance dans l’automobile, initialement avec un petit roadster sportif rapidement rejoint par une petite voiture pour les villes, la Honda N360. Cette voiture rentre ainsi dans la catégorie des keijidosha, des petites voitures présentant de nombreux avantages…

Honda N360 (5)

            Honda apprend rapidement à devenir un constructeur automobile et sort en 1966 son roadster S800, lequel vient finaliser une série lancée en 1963 avec la S500. Mais être constructeur ne se résume pas à produire des voitures tournées vers le loisir, c’est pourquoi Honda planche rapidement sur une voiture plus populaire. Et au Japon, il existe depuis la fin des années 1940 la catégorie des « keijidosha », des petites voitures proposées à un prix proche de celui de mobylettes.

            Et comme l’Etat japonais y voit un moyen de relancer l’industrie nippone, les keijidosha font l’objet de nombreuses mesures incitatives sur les taxes ou encore sur les polices d’assurance. Plus tardivement, cette catégorie trouve son intérêt par leur faible encombrement dans des villes surchargées… Autant le dire, de nombreux constructeurs étaient présent sur ce segment, comme Subaru ou encore Mazda…

Honda N360 (4)

              Bref, en ce lançant sur ce segment, Honda vise donc un marché important en volume. Dès le début des années 1960, Honda se met en quête d’investir ce marché et lance l’étude d’une petite voiture qui fut présentée pour la première fois en 1966 lors du salon de Tokyo sous la dénomination N360. Petite traction de trois mètres de long et pesant 500kg, la N360 reçoit le moteur bicylindre de la moto CB450 mais dont la cylindrée est ramenée à 354cm3 pour être dans la norme des « Kei cars ».

Honda N360 (3)

          Avec ses 31Cv, la N360 affiche une vitesse maximale de 115km/h, sa commercialisation débute en 1967 au Japon, la même année, la voiture est dévoilée en Europe lors du salon de Genève, elle fut commercialisée sur le vieux continent dès 1968. Entre temps, la version N600 apparaît avec son moteur 598cm3 et ses 45Cv, pour une vitesse maximale de désormais 130km/h. Avec cette version, Honda se sent assez « puissant » pour conquérir le marché américain et s’y lance en 1969 ! La N360 en profite pour recevoir un second carburateur portant sa puissance à 36Cv !

            Petite citadine nerveuse, capable d’embarquer quatre personnes malgré ses deux portes et sa petite taille, la voiture marque de nombreux points. Une boite automatique se rajoutant en option en lieu et place d’une boite manuelle à quatre rapports et les freins à disque sur le train avant de la N600 sont de précieux atouts supplémentaires. A cela se rajoute également une grande fiabilité des éléments mécaniques. Hélas, la crainte de voir les japonais débarquer et le manque de recul sur cette nouvelle marque en Europe et aux Etats-Unis limita sa diffusion, ce qui n’empêche pas sa commercialisation de perdurer jusqu’en 1973 avec que la « série Z » lancée en 1970 devait prendre sa place.

2 réflexions au sujet de « Honda N360 et N600 (1967-1973) »

  1. Bonjour,
    Je possède une magnifique N360 automatique, 20000 Km d’origine, complète et tout fonctionne bien.
    Seul petit souci, je trouve que le passage de la 3ème avec la boite auto, passe un peu violemment. Je pense que cela doit se régler.
    Quelqu’un as t’il une bonne idée sur le sujet.
    Merci.

  2. J’ai été propriétaire d’une N600 de 1968 à 1972.
    C’était le 1er exemplaire vendu en Belgique…modèle du salon de l’auto. A l’époque il a été difficile de l’homologuer en « tourisme » vu son rapport poids puissance élevé. Avec ce modèle, je pouvais monter à plus de 9.000 tours pour une vitesse proche des 140 km/h
    Voiture (jouet) extraordinaire, fiable …et pas trop confortable. le double débrayage était de rigueur.
    Mon rêve, en trouver une d’occasion…mais c’est un rêve

Laisser un commentaire