Tous les articles par alexrenault

Peugeot 305 GT (1983-1986)

                   Commercialisée à partir de novembre 1977, la Peugeot 305 est la nouvelle berline de milieu de gamme du constructeur sochalien et vise à remplacer à moyen terme le duo Peugeot 204/304. Le démarrage de la 305 est très bon, tout juste est-il contrarié par une Renault 18 qui, offrant une meilleure habitabilité, peut venir marcher sur les plate-bande de la 305. D’ailleurs, à partir de 1981, les ventes de la 305 commencent à diminuer et perdent du terrain face à la concurrente au losange. Alors, en juillet 1983, Peugeot offre un restylage à la 305, la face avant est remaniée avec une nouvelle calandre, des optiques redessinés et des pare-chocs au nouveau dessin. 

                   L’arrivée de la 305 série 2 s’accompagne avec un remaniement de la gamme, et l’arrivée de la version GT qui remplace une 305 S. La GT s’équipe d’un moteur quatre cylindres essence de 1.580cm3 à carburateur double corps, il offre une puissance de 94Ch qui permet de faire une pointe jusqu’à 167km/h, un peu léger en raison d’une boite de vitesse mal étagé dont le cinquième rapport est trop long. Modèle en haut de la gamme 305, la GT s’offre l’équipement de la SR (phares à iode, verrouillage centralisé des portes, vitres avant électriques, appuie-tête, montre…) et offre en plus de série un pare-brise feuilleté et les vitres teintées. La version GT n’est alors disponible qu’en berline, il faut attendre novembre 1983 pour la voir apparaitre en break.

                     GT est-il synonyme de version sport ? Nul doute que cette version est alors la plus puissante de la gamme 305, mais ses performances sont en retrait par rapport à la concurrence. Certes, la 305 GT marque un bon en avant par rapport à la 305 S qu’elle remplace (160km/h, 35,1 secondes pour le kilomètre départ arrêté), mais elle est en dessous d’une Alfasud Quadrifoglio qui propose 95Ch, et il est difficile de la comparer à une Golf GTi ou une Escort XR3i. En fait, la 305 GT offre de bonnes performances dans une berline confortable et au comportement routier sécurisant. C’est la voiture du père de famille qui veut un peu de sensation. 

              En 1984, la 305 GT sert de base à la création de la GTX en embarquant le moteur 1.905cm3 provenant des 205 GTi et BX Gti, avec une puissance de 105Ch.  En juillet 1985, la gamme 305 voit ses moteurs réalésés, les versions GR et SR reçoivent le 1.580cm3, la GT va alors recevoir le 1.905cm3 mais dans sa version 8CV en raison de la boite de vitesse reprise de l’ancienne version GT (la GTX propose une boite courte qui améliore les performances). Avec deux modèles quasiment similaires, la Peugeot 305 GT s’efface rapidement, sa production s’arrête en septembre 1986, et seule subsiste la 305 GTX jusqu’en 1988. 

Sources
-PAGNEUX Dominique, PEUGEOT, l'aventure automobile. Ed. ETAI, 2000. ISBN 2-7268-8434-2