American Underslung

American Underslung

            Durant la première décennie du Xxème siècle, l’industrie de l’automobile est en train de naître, si la France apparaît en 1900 comme le pays de l’automobile avec la moitié de la production mondiale, les Etats-Unis inversent la tendance pour ravir la première place dix ans plus tard. Dans le même temps, le nombre de constructeurs explose, des centaines d’entrepreneurs tentent leur chance dans ce marché balbutiant. Certains constructeurs vont s’illustrer par leurs produits parfois atypiques, à l’instar d’American Underslung, qui a produit des voitures sportives de 1906 à 1914.

            La marque American Underslung nait de la rencontre de deux ingénieurs, Harry Stutz et Fred Tone, lesquels fondent en 1906 la société « American Motor Car Company » basée à Indianapolis, et qui aura comme marque commerciale « American Underslung ». En réalité, la dénomination « Underslung » n’apparaitra qu’à partir de 1907, puisque ce terme pourrait se traduire par « surbaissé », était la spécificité de cette marque avec l’apparition d’un roadster au châssis particulier qui permet de diminuer la hauteur de la voiture.

           Mais en 1906, lors du lancement de cette entreprise, l’American Motor Car Company se contente de voitures conventionnelles, notamment au niveau du châssis, dont la norme était que les longerons se positionnaient au dessus des essieux. Les voitures produites par cette marque se classaient dans ce qu’il se fait de mieux en matière de luxe sur le continent américain.

american motors car company 1906

           Rapidement, les fondateurs de la marque vont s’intéresser aux performances de leurs voitures, et, au lieu de s’intéresser uniquement au moteur comme tant d’autres, c’est du côté du châssis que l’on travaille à l’American Motor Car Company : abaisser la hauteur du châssis apparaît comme une nécessité afin d’améliorer la maniabilité, mais aussi en y mettant des roues plus larges. Ainsi, on construit un châssis à contrario de ce qu’il se faisait alors : le cadre passe désormais sous les essieux !

American underslung châssis

         C’est ainsi qu’apparaît en 1907 le « Underslung Roadster », celui-ci crée alors la surprise avec son châssis proche de la route, ce qui en fait aussi l‘une des premières sportives américaine. Mais l’argumentaire de vente ne sera pas le côté sportif, mais la sécurité, puisque on avance que cette voiture pourrait être inclinée jusqu’à 55° dans pour autant partir en tonneau. Ce châssis surbaissé sera dès lors au centre de la plupart des campagnes de publicité du constructeur, et le nom « Underslung » devient indissociable de la marque.

American underslung roadster

            Sportive, le Roadster Undelsung l’est également par son moteur Tector-Hartley, un quatre cylindres en ligne de 6,4 litres de cylindré, lequel développait 40Cv, bien que cette puissance apparaît plutôt faible pour son créneau. Pour remédier à cela, un moteur plus gros est proposé dès 1908, porté à 7,8 litres de cylindré, le quatre cylindres en ligne développe désormais 50Cv. Quand à la carrosserie, ce modèle fut proposé seulement en roadster à deux places lors de ses premières années.

American Underslung car

            Pour promouvoir sa marque, les American Underslung sont engagés en compétition, parfois pilotées par leur concepteur, Fred Tone; mais sans succès. D’ailleurs, lors de la Savannah Challenge Cup de 1908 ayant lieu en Géorgie, l’American Underslung se classe dernière du fait de son manque de puissance. Cependant, si le palmarès de la marque reste vierge, les solutions techniques originales de la voiture font sa publicité et lui assurent quelques ventes.

            En 1909, American Underslung offre une nouvelle variante carrosserie à son roadster, le Speedster. Dans le même temps, l’ensemble de la gamme de l’American Motors Car Company se met au châssis surbaissé, apparaissent ainsi une berline surbaissée capable de transporter quatre personnes : la Traveller. Cette dernière se décline en différente variantes de carrosserie, aussi bien ouvertes que fermées.

          En 1910, le moteur est une nouvelle fois améliorée, la lubrification se fait désormais sous pression et la puissance passe à 60Cv.

American Underslung Traveler (1)

           Mais, en 1911, les ventes ne suffisent plus, et les finances de la société ne sont plus au beau fixe. Petite crise à l’American Motor Car Company, amplifié par le départ de du cofondateur Harry Stutz parti fonder sa propre marque. La société se réorganise, la dénomination change pour devenir « American Motor Company », et en 1912, la marque commerciale devient « American Underslung », une dénomination déjà très largement utilisée auparavant dans les publicités du constructeur. La berline Traveler devient plus attractive avec un moteur six cylindres; et un petit modèle, la Scout apparaît pour viser une clientèle plus large.

           Cependant, la réforme de cette société ne porte pas ses fruits, les ventes demeurent faible, et la société avait été contrainte d‘abandonner son usine et de déménager sa production en trois lieux distincts, ce qui aura pour effet d‘augmenter les coûts de fabrication. A une époque ou l’industrie automobile américaine visait une production de masse avec la chaîne de production et captait un public de plus en plus large par des prix réduits, American Underslung prenait une voie contraire à celle du marché. La faillite est dès lors inéluctable, si bien que l’on lance les modèles 1914 en Avril 1913 pour dynamiser les ventes. Rien ne fait, la faillite intervient courant Novembre 1913.

pub american underslung 1914

Laisser un commentaire