Archives du mot-clé Villeneuve-la-Garenne

Tribet : l’histoire de la marque

         En 1907 (1), Camille TRIBET fonde une entreprise portant son nom (C.Tribet et Cie), dont le siège est situé à l’ILE SAINT-DENIS (Hauts-de-Seine). A cette époque, l’objet social de l’entreprise est la fabrication de pièces détachées pour automobiles, fabriquées principalement pour le compte de constructeurs de la région parisienne. A partir de 1909, l’entreprise se lance dans la construction automobile, elle dispose d’un atelier de construction à VILLENEUVE-LA-GARENNE (Hauts-de-Seine), au 55 boulevard d’Asnières (2) et produit deux voitures : une première à moteur quatre cylindres de 8/10 HP, la seconde équipée d’un six cylindres (70X100).

TRIBET (1)

            Pour se faire connaître, Tribet engage des voitures de sa conception en compétition, notamment lors de courses de côte. On le trouve ainsi engagé à la Course de de côte de Gaillon 1909 où il termine dernier de sa catégorie (3). En 1910, on retrouve les voitures Tribet à la Coupe des voiturettes qui se déroule sur le Circuit de Boulogne-sur-Mer. La concurrence est rude et Tribet n’obtient aucun résultat majeur sur l’ensemble de son engagement sportif.

TRIBET (2)

          Faute de résultat, la publicité de Tribet et difficile et l’entreprise connait rapidement des difficultés. Le 20 décembre 1910, la faillite du constructeur est prononcée (4), Tribet échappe à la faillite en négociant avec ses créanciers l’étalement du remboursement des dettes en cours, la mise en place d’un concordat en 1911 permet à l’aventure de se poursuivre (5). On retrouve Tribet sur plusieurs courses de côte jusqu’en 1914, cette année-là, le concordat est résolu (6) contraignant Camille Tribet à mettre en vente son entreprise en juin (7). Dès lors, il n’est plus trouvé de trace de ce constructeur.

Sources : 
- (1) : Archives commerciales de France, 1907. 
- (2) : L’Auto, 10 janvier 1910, p.3. 
- (3) : Journal Amusant n°537, 09 octobre 1909, p.14. 
- (4) : Archives commerciales de France, 1910.
- (5) : La Loi, 06 août 1911, p.4.
- (6) : Archives commerciales de France, 1914.
- (7) : Journal de Saint-Denis, 18 juin 1914, p.4.