smallwaibspocab

Volkswagen Waibel Sport Cabriolet (1948)

            Fausse Porsche, vraie Volkswagen, voilà comment qualifier la Waibel Sport Cabriolet, une voiture dont l’origine complexe la faisait parfois passer pour un prototype de Porsche 356. Il faut dire que cette voiture arrive en 1949 et est l’oeuvre d’un carrossier auquel Ferry Porsche avait fait appel pour réaliser les premières 356… 

Waibel Sport Cabriolet (1)

      La genèse de la marque Porsche n’est pas des plus simple, les trois KdF Typ 64 de 1939 pourraient être qualifiées de premières Porsche, mais le constructeur allemand les considère officiellement comme des KdF modifiées. Il faut donc aller en 1948 pour voir la première Porsche avec le premier prototype de 356, la « 356-001″ réalisée en début d’année, suivie par la production des premières 356 dites « Gmünd » qui débute à l’hiver 1948 pour une présentation officielle du modèle lors du salon de Genève 1949.

           La spécificité des Porsche 356 Gmünd, elles sont construites à la main avec une carrosserie en aluminium, dont un seul carrossier sait modeler ce métal dans les Alpes Autrichiennes : Friedrich Weber. Mais ce dernier ne travaille pas rapidement et rapidement, Ferry Porsche craint que la première voiture ne soit pas prête pour le salon de Genève. Pour garder toutes ses chances, il se tourne vers un ami de son père, Hans Waibel, qui possède une carrosserie industrielle en Suisse.

Waibel Spot cabriolet (3)

            Ferry Porsche propose alors à Waibel la construction de deux carrosseries pour habiller deux châssis de 356 livrés par l’usine, mais débordé, Waibel renonce au contrat, et c’est finalement le carrossier Beutler qui réalisa les trois Porsche dévoilées au salon de Genève 1949. Néanmoins, Waibel réalisa pour le compte d’un client un cabriolet deux places dont l’étude débuta à la fin de l’année 1948 sur la base d’un châssis Volkswagen… ou Porsche. Voilà comment nait un mythe.

Waibel Sport Cabriolet (2)

              Pendant longtemps, cette voiture a été considéré comme un prototype faisant partie de la lignée des Porsche 356, pour rendre la chose plus plausible, il fut rappelé qu’à cette époque, les Porsche étaient réalisées sur des bases Volkswagen raccourcies, et que Porsche ne tenait pas encore de registre sur les châssis passés dans son atelier. Toutefois, la voiture réalisée par Waibel n’est en rien une Porsche mais bel et bien une Volkswagen, dont le numéro de châssis correspond  à une Cox sortie d’usine le 8 octobre 1948 et livrée en suisse dix jours plus tard.

Waibel sport cab (a)

              Il n’en reste pas moins que la carrosserie s’inspire fortement des premières Porsche 356 dont Hans Waibel avait certainement dû consulter les plans lors de la demande de réalisation des premières carrosseries des Porsche 356. Terminée en 1949, la voiture n’est finalement pas vendue à son commanditaire et reste dans les ateliers Waibel jusqu’en 1953, lorsqu’elle est alors vendue moyennant 12.000 Francs suisses. Toujours existante de nos jours et restaurée après sa redécouverte à la fin des années 1980, on comprend aisément aujourd’hui, compte tenu des cotes, de la volonté de rattacher cette voiture à l’image de Porsche. Mais si elle demeure une Volkswagen, elle reste une voiture d’importance sur le plan de l’histoire…

Laisser un commentaire