Ces voitures qui ont 30 ans en 2022

            Le cap des 30 ans est un préalable qui permet administrativement de faire passer une voiture dans la catégorie des « voitures de collection ». Ce qui était encore symbolique il y a quelques années, voire même limitatif à l’époque,  le statut de voiture de collection pourrait permettre demain de passer à travers les Zones à Faible Emission. Regardons les modèles qui vont commencer à avoir trente ans en 2022, classées par ordre alphabétique…

Alfa Romeo 155
Barcelone, janvier 1992, Alfa Romeo dévoile la 155. Nouvelle berline de la marque remplaçant la 75, il s’agit du second acte de la relance d’Alfa Romeo après la présentation de la 164 quelques années plus tôt. Pour les fan de la marque italienne, l’heure est au désenchantement avec une voiture qui adopte, sans surprise, la traction…La 155 garde un cœur d’Alfa avec une ligne qui lui est propre et une offre de motorisation spécifique avec le Twin Spark et le V6 Busso…

Bilan : Sous sa ligne typée Alfa Romeo, la 155 cache des dessous hérités de la Fiat Tipo. Tout est dit pour les fans d’Alfa Romeo, les 155 de base ou les versions Diesel n’ont que peu d’intérêt d’autant qu’il devient difficile de trouver un exemplaire propre. En revanche, les versions sportives ont toujours gardé une certaine cote, rareté oblige.

BMW M3 E36
Après la réussite de la M3 E30, BMW présente en 1992 la seconde génération de M3. Sous une ligne sage se cache un six cylindres en ligne et des performances de premier ordre, capable d’aller chercher les Mercedes AMG voire les Porsche 968. Le début d’une nouvelle air, celle des voitures discrètes mais radicales, Audi saura lui répliquer avec un break sportif. La course à la puissance ne faisait que commencer… 

Bilan : La M3 E36 a marqué les esprits lors de sa présentation au salon de Paris 1992, les reproches faites sur sa ligne plutôt discrète pour un coupé de 300Ch lui sera pardonné par ses performances de premier ordre. Déjà collector, la M3 affiche déjà une belle cote sur le marché de l’ancienne.

Bugatti EB110
Présentée en 1991, les premières Bugatti EB 110 n’ont été produite qu’à compter de 1992. L’EB 110 marque la renaissance de la célèbre marque française, la fiche technique de la voiture est à la hauteur : V12 , quatre turbos, une puissance de 560Ch… Et un prix de 2.964.000 Francs…

Bilan : Comme toute supercar, la Bugatti est une voiture inaccessible depuis son lancement, elle l’est toujours puisque les rares exemplaires s’échangent lors de vente aux enchères…

Citroën ZX 16V
Novembre 1992, la ZX se réveille enfin. Après une version Volcane 1.9 et 130Ch lancée en 1991, la 16V doit mener Citroën dans le haut du panier des compactes sportives, elle embarque pour cela le moteur de la 405 Mi16 décatalysé proposant 155Ch à ses débuts. Malgré le gain de puissance, la ZX 16V brille par sa sous motorisation et ne peut tenir la comparaison face aux concurrentes…

Bilan : La ZX 16V devra attendre la fin de carrière pour disposer d’une puissance convenable avec le moteur 167Ch. A l’exception de cette rare série, la 16V ne présente qu’un faible intérêt, nombre de connaisseurs du modèle préfèrent s’orienter vers la Volcane à la motorisation plus vivant malgré ses 130Ch. Avec un avantage, la 16V reste accessible.

Dodge Viper SR1 
C’en en Janvier 1992 que Dodge commercialise la Viper, une voiture de sport voulue comme un revival de l’AC Cobra. Une gueule d’enfer, un moteur V10 de 8 litres pour 400Ch qui donne à la voiture un caractère bestial, il ne lui en faudra pas moins pour devenir une voiture mythique, aidée en cela par ses nombreuses apparitions dans les films et jeux vidéos…

Bilan : Voulue comme une vitrine publicitaire pour Dodge, la Viper a réussi haut la main cette mission, devenant un fantasme automobile de toute une génération, elle est pas conséquent une voiture très désirée sur le marché de l’automobile. Rajoutez le côté exclusif, les Viper n’ayant pas été officiellement importé en Europe, et vous avez une voiture à la cote élevée…

Ferrari 456 GT
En 1992, Ferrari commercialise la 456 GT qui relance la lignée des 2+2 après l’arrêt des 412 en 1989. Son design, confié à la maison Pininfarina, offre un raffinement et une discrétion qui font le charme de la voiture, le moteur V12 placé à l’avant lui vaudra d’être boudée des puristes. 

Bilan : Comme nombre de « mal-aimée » des puristes, la 456 GT s’offre relativement à « bon prix » pour une voiture au cheval cabré. Derrière, il faudra encore assumer l’entretien mais voilà de quoi se faire plaisir dans une voiture qui offre quatre vraies places …

Ford Escort RS Cosworth 
Ford et Cosworth, voilà un mariage qui marche ! Après une brillante Sierra Cosworth qui s’illustre en Rallyes, Ford décide désormais de miser sur l’Escort dont la cinquième génération avait été dévoilée en 1990. Pour lutter contre les Delta Integrale et Toyota Celica, Ford met au point l’Escort RS Cosworth dont le moteur, un 2 litres turbo, propose 227Ch. 2.500 exemplaires civils sont nécessaires pour l’homologation en Groupe A…

Bilan : Déjà collector, l’Escort RS Cosworth est une belle pièce, recherchée des amateurs qui se moqueront des néophytes qui y verront une voiture tunnée en raison de son important aileron arrière. Voiture sportive et faible production, la cote est déjà élevée…

Honda CRX Del Sol
Remplacer la Honda CRX et concurrencer la Mazda MX5, voilà la mission attribuée à la CRX Del Sol. Inutile de dire que ce modèle n’arriva pas à réaliser ce grand écart, décevant les fans de CRX à la recherche de performances, et n’intéressant pas la clientèle du MX-5 qui lui reproche son arceau qui ne permet pas de la considérer comme un cabriolet…

Bilan : Voilà un collector encore accessible, encore boudée par les fans de la marque Honda, la CRX offre des performances encore contemporaines. Certes, ce n’est pas la plus performance des Honda, pas la plus confortable, mais dans doute l’une des plus atypique de son époque. A collectionner d’urgence. 

Honda Prelude
Dévoilée à l’automne 1991 pour le Japon, la quatrième génération de Prélude arrive sur les autres marchés du monde à partir de 1992. Cette nouvelle Prélude se veut plus sportive que la précédente et devient la Honda la plus puissante de la gamme si l’on excepte la NSX (il faut bien tenter de récupérer une partie de la clientèle de l’ancien CRX en quête de performances). Sur le style, elle rompt avec les lignes carres des trois premières générations.

Bilan :  Malgré des atouts, le positionnement nouveau de la Prélude de quatrième génération a pu dérouter la clientèle pourtant acquise à ce coupé et cette génération n’a pas été un franc succès. Sur le marché de la seconde main, la Prélude a connu une forte décote qui, couplé à la fiabilité du modèle, en a fait la voiture parfaite des amateurs de tuning ou de voiture de piste. Rares sont les exemplaires en configuration d’origine…

Hummer H1
La guerre du Golfe popularise le Humvee de l’armée américaine,  son constructeur, AM General, commence à recevoir des sollicitations émanant de clients civils. C’est en 1992 que le Hummer est commercialisé, par ses dimensions et son catactère atypique, le Hummer se retrouve entre les mains de célébrités qui ont fait la promotion de ce véhicule… 

Bilan : Rareté absolue, le Hummer H1 fut produit à 11.818 exemplaires  dont la quasi totalité pour le marché américain. Très rare en Europe (et rare tout court), un Hummer H1 s’échange contre plusieurs de dizaines de milliers d’euros… Pour l’intérêt, on cherche encore. La frime ?  

Jaguar XJ220 (6)Jaguar XJ220
L’année 1992 voit le lancement de la supercar de Jaguar, la XJ220. Sa génèse fut laborieuse, imaginée par des ingénieurs sur leur temps libre, la victoire au Mans en 1988 et la spéculation ayant cours sur les bons de commande des sportives lui permettent de voir le jour. Capable de filer jusqu’à 220mph, disposant d’une ligne intemporelle, la XJ220 ne fut produite qu’à seulement 282 exemplaires.

Bilan : Inaccessible au commun des mortels, la XJ220 est peut être moins recherchée que la mythique Ferrari F40, elle fut rapidement occultée par sa rivale britannique nommée McLaren F1. Néanmoins, faisant partie des supercars, le billet d’accès comporte à minima six chiffres… 

Maserati Ghilbi II
Si l’Allemagne a désormais la BMW M3 E36, les fans d’italiennes pouvaient se tourner vers la Maserati la Ghilbi II. Si cette dernière était l’aboutissement de la série Biturbo initiée par Alejandro de Tomaso, Maserati ne pouvait aller rivaliser avec BMW, Maserati n’était alors qu’au stade artisanal à côté de l’indutriel BMW. Preuve en est, une Ghilbi II coutait 90.000 francs de plus qu’une M3 E36…

Bilan : Une voiture que l’on rêverait posséder, moins à entretenir. La Ghilbi II, comme nombre des Maserati de cette époque, souffrent d’une mauvaise réputation sur le plan de la fiabilité. Néanmoins, voiture sportive et production limitée (2.371 exemplaires) permettent à la Ghilbi II de disposer d’une cote soutenue mais encore accessible. 

Nissan Micra K11
Le succès de la Micra K10 mène Nissan à renouveler le modèle en 1992 avec la génération K11. Le reconstructeur japonais offre une refonte complète au modèle, les lignes de la voiture s’insèrent dans le courant du biodesign. Plus courte que la version précédente, la Micra K11 offre néanmoins une belle habitabilité…

Bilan : Citadine purement utilitaire et une ligne qui n’a finalement pas si mal vieillie, la Nissan Micra K11 aura du mal à légitimer une place sur un rassemblement de voitures anciennes. Toute voiture mérite d’être collectionnée…

Renault Safrane
En 1992, Renault renouvelle son haut de gamme, une opération périlleuse car il s’agit de remplacer la R25, le seul succès de la Régie sur ce segment depuis la Seconde Guerre Mondiale. La Safrane est donc sage, on retrouve les mêmes idées que sa devancière ! une berline à trois volumes mais à hayon arrière.

Bilan : La Safrane ne fit pas aussi bien que la R25, elle en reste pas moins une voiture désirable, surtout dans sa version Biturbo dévoilée en 1993. Comme la R25 il y a quelques années, la Safrane commence à fédérer mais cela reste encore timide… 

Suzuki Swift Cabriolet
En 1992, Suzuki fait entrer la Swift dans l’univers des cabriolets, un segment alors en vogue qui compte, entre autres, la Golf Cabriolet ou la MX-5 parmi les représentantes les plus célèbres. L’argument de la Swift fut d’être l’un des cabriolets les moins chers du marché, elle ne proposait que deux places mais se dispensait d’arceau…
Bilan : Complètement oubliée, la Swift Cabriolet s’échange néanmoins à une cote soutenue, rareté oblige.

TVR Chimaera
TVR, constructeur britannique connu des passionnés, lance la Chimaera en 1992, un roadster qui impressionne par son équipement : climatisation, direction assistée, intérieur en cuir… Côté moteur, le V8 Rover propose à minima 240Ch et des performances de premier ordre…

Bilan : La Chimaera fut un important succès pour TVR qui en écoula plus de 6.000 sur onze années. Néanmoins, cela reste une diffusion confidentielle et 

En aparté : 
La Renault Twingo : présentée en septembre 1992, elle ne fut commercialisée qu’à partir de mars 1993. Les premières Twingo n’auront donc 30 ans que l’année prochaine.

2 réflexions sur « Ces voitures qui ont 30 ans en 2022 »

  1. Il y a quelques années Lys Tout Terrain, spécialiste des ex véhicules militaires, vendait des H1 ex armée américaine. Ils provenaient, semble t il, des stocks présents en Allemagne et en Belgique.
    Mais s’ils étaient en vente en France, ils étaient réservés à un usage sur terrain privé, pas de circulation possible sur route ouverte.

    Maintenant, c’est bon, les acheteurs de l’époque vont pouvoir circuler à l’aide d’une CG collection 😉

  2. Beaucoup de voitures que je découvrais dans les avant-premières des magazines de l’époque étant gamin. C’est un peu étrange de se dire qu’elles sont désormais collectionnables tant elles n’ont pas vraiment vieilli.
    Voir une ZX ou une Micra K11 dans la rue en 2022 me semble moins choquant qu’une R8 dans les années 90

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *