smalltoya1

Toyota A1 (1935)

          Toyota est un conglomérat japonais fondé dans les années 1920, l’entreprise était spécialisée dans la soie et le textile à ses débuts. Les entreprises japonaises ont cette spécificité d’investir plusieurs créneaux différents les uns des autres pour éviter les revers de la vies économie, c’est pour cela que Toyota se reconverti dans l’armement, puis l’automobile dans les années 1930…

Toyota A1 (2)

           C’est en 1933 que Toyoda (non, il n’y a pas de faute de frappe, Toyota s’appelait Toyoda en ce temps) s’intéresse à l’automobile et met en place un département ayant pour objectif la conception d’une automobile. Un atelier est fondé à cette fin le 1er septembre 1933, une délégation est envoyée aux Etats-Unis auprès des trois grands constructeurs : Ford, Chevrolet et Chrysler, elle revient avec de l’outillage, des plans de voitures américaines, et plusieurs solutions techniques… L’équipe de Toyota visite des centaines d’usines, d’universités et de sous-traitant pour acquérir le plus de données possibles pour produire des automobile à la chaine. D’autres voyages furent organisés en Europe pour visiter les constructeurs du vieux continent, mais seul de l’outillage allemand fut rapporté.

l'équipe Toyoda du département automobile (1933)

l’équipe Toyoda du département automobile (1933)

           La conception de la première voiture Toyota est réalisée de façon minutieuse, les ingénieurs japonais débutent la conception de leur voiture en achetant une Chevrolet en 1933 qu’ils démontent aussitôt pour étudier chaque élément un à un. Puis l’équipe débute la conception d’un moteur en s’inspirant d’une mécanique de la Chevrolet dans une usine inaugurée en mars 1934, construite spécialement pour cette activité automobile.

Moteur toyoda A

          Il a fallut plusieurs mois pour mettre au point un moteur, avec divers problèmes rencontrés notamment sur le bloc en fonte. Le 25 septembre 1934, le premier moteur Toyota tourne enfin, il s’agit d’un six cylindres en ligne de 3.389cm3 appelé Toyota Type A, mais sa puissance est inférieure au moteur américain qui servit de base aux développement. Un second moteur avec une culasse modifiée est réalisée dans les semaines qui suivent, cette fois, la mécanique développe 65Cv, soit cinq de plus que son équivalent américain !

Usine automobile Toyoda en 1935

Usine automobile Toyoda en 1935

           Dans le même temps, Toyota développe un châssis automobile en s’inspirant d’un modèle de chez Ford. Toutefois, Toyota veut une voiture moderne et s’inspire pour le freinage de Chrysler qui disposait d’un système de freinage hydraulique sur les quatre roues. En 1934, Toyoda achète à nouveau une Chevrolet qui est décortiquée aussitôt arrivée au Japon, suivie quelques mois plus tard par une De Soto Airflow, un modèle dérivé de la Chevrolet Airflow lancée cette année là et qui présente une carrosserie moderne et inédite.

             Et cette De Soto Airflow a eu une importance toute particulière pour crée la carrosserie de la future Toyota. Le raisonnement est simple, le directeur du projet automobile estime qu’il faudra trois années pour mettre en route une usine automobile, Toyoda doit donc prendre dès aujourd’hui la ligne la plus moderne qu’il soit pour qu’une fois commercialisée, la future voiture ne soit pas démodée. Et le choix fut le bon, la Chrysler Airflow fut la première voiture équipée d’une carrosserie mise au point en soufflerie, elle marque le début de la mode du streamline moderne vers laquelle la plupart des constructeurs automobile mondiaux iront.

Toyota A1 (1)

             La première voiture Toyota est terminée en mai 1935, elle porte le nom de Toyoda A1 et seuls trois exemplaires sont assemblés. La voiture est donc une grosse berline pouvant accueillir cinq personnes en son bord et rouler au-delà des 100km/h. Ces voitures sont prometteuses, elles seront produite en série dès que l’usine de production sera prête courant 1936. En attendant, Toyota cherche des entreprises japonaises capables de sous-traiter la production de certaines pièces, en vain. Toyoda s’équipe alors d’un département de production d’acier avec des four à arc électrique qui furent les premiers sur le sol japonais, et produira ainsi la totalité des pièces de la voiture.

              Dans le même temps, le gouvernement japonais découvre la Toyota A1 et demande à l’entreprise de la décliner en utilitaire pour servir à des fins militaires. Cette demande met de côté pendant quelques mois le développement de la voiture car Toyota sait que l’armée commandera le véhicule demandé. Le camion Toyota G1 est présenté en Novembre 1935 puis mis en production à partir de mai 1936. Quant à la voiture, la Toyota A1 se mue en Toyota AA, dont la production débuta à la fin de l’année 1936…

Sources :
_ 2000gt.net, la Toyota A1

Une réflexion au sujet de « Toyota A1 (1935) »

Laisser un commentaire