Archives du mot-clé VW 1600

smallvwtyp3

Volkswagen Typ 3 (1961-1972)

             A la fin des années 1950, la Volkswagen a déjà une décennie dans les roues, une partie de la clientèle pourrait être à la recherche d’une voiture plus haut de gamme. C’est pourquoi Volkswagen dévoile la Typ 3 en 1961, une Cox qui se la joue berline…

Volkswagen Typ 3 Variant (2)

          A la fin des années 1950, Volkswagen est le premier constructeur allemand et exporte la moitié de sa production, pourtant, le succès reste fragile puisqu’un seul modèle, la Coccinelle, assure la quasi totalité des ventes, à tel point que l’on parle d’une monoculture Volkswagen. Le constructeur allemand doit se lancer dans une diversification, déjà entamée en 1947 avec le Type 2 (le Combi), afin de proposer une gamme de voitures particulières. La Coccinelle fait office de voiture bon marché, on lui adjoint une berline qui devra conquérir une clientèle plus bourgeoise : la Typ 3.

           Dévoilée lors du salon de Francfort en septembre 1961, la Typ 3 – ou VW 1500 – est une berline aux formes rondes , trop classique pour les observateurs qui critiquent le manque d’originalité de Volkswagen; mais les visiteurs accueillent favorablement le modèle, la clientèle visée est rassurée par les formes simples, également par les solutions techniques de la Typ 3, déjà éprouvées sur la Coccinelle : pour faire simple, on reprend l’architecture de la Cox, on lui donne une carrosserie de berline, et voilà la Typ 3. la voiture s’équipe du moteur à plat dans sa version 1500Cm3 pour une puissance de 44Ch.

Volkswagen Typ 3 1500 cabriolet (1)

             Autour du Type 3, Volkswagen conçoit dès le départ une gamme, on a la berline à deux portes et sa déclinaison avec toit ouvrant, un version coupée nommée Karmann-Ghia Type 34, et une version cabriolet est attendue. Cette dernière version se fut jamais commercialisée malgré un programme d’études bien avancé avec vingt exemplaires de pré-série construits, il fut décidé au dernier moment de ne pas la commercialiser, alors que les premiers dépliants commerciaux faisaient état de cette variante. L’histoire se répète avec la Karmann-Ghia Type 34 qui ne fut jamais, elle non plus, commercialisée en version cabriolet.

Volkswagen Typ 3 Variant (3)

               Si le Typ 3 n’a pas le droit au cabriolet, à partir de janvier 1962, une version break à deux portes complète la gamme, dénommée Variant, elle s’impose rapidement en tête des ventes des versions du Typ 3.  Il faut ensuite attendre août 1963 pour avoir du nouveau sur la gamme Typ 3 avec l’arrivée de la déclinaison « 1500 S » disponible sur l’ensemble de la gamme, la puissance du moteur est portée à 53Ch  grâce à deux carburateurs Solex et à l’augmentation du taux de compression. Extérieurement, la version S se distingue par l’apparition d’une baguette chromée sur les côtés de la voiture, et par la modification de l’ensemble des optiques de la voiture à l’exception des phares avant. En 1964, les 1500 classiques deviennent « 1500 N ».

Volkswagen Typ 3 1600 Fastback (1)

                   Le millésime 1966 est riche en évolutions, tout d’abord, on note l’arrivée d’une nouvelle variante carrosserie, le coupé Fastback; ensuite, le moteur voit sa cylindrée passer à 1.584cm3 mais la puissance n’évolue pas (on parle alors de VW 1600), enfin, l’ensemble de la gamme Type 3 est désormais équipé de freins à disque à l’avant. La version 1500 N reste au catalogue, son nom est changé début 1967 pour devenir 1600A, sans que le moteur soit modifié. En Août 1967, la gamme est complétée d’une 1600 Automatic qui apporte son lot de nouveauté, puis en juin 1968 apparaissent les Typ 3 à injection électronique qui permet de voir la puissance passer à 59,5Ch.

Volkswagen Typ 3 1600 Fastback (2)

               Pour le millésime 1970, la proue de l’ensemble des Type 3 est allongé de 12cm, il s’agit de la dernière évolution notable de cette voiture, son assemblage perdure en Europe jusqu’en juillet 1973 et sa commercialisation quelques mois de plus pour écouler les stocks. On compte 2.584.905 Volkswagen assemblées, dont quasiment la moitié pour la version break Variant (1.203.046 exemplaires), suivie de la berline pour 738.010 unités et 601.286 pour le coupé Fastback, auxquels il faut rajouter 42.563 Karmann-Ghia Type 34. Les résultats sont mitigés pour Volkswagen qui écoule dans le même temps dix millions de Coccinelles, mais on est loin de l’échec commercial, si bien que l’expérience est renouvelée avec la Volkswagen Type 4