Archives du mot-clé Talbot Horizon

smalltalhorult

Talbot Horizon Ultra (1982-1984)

               Petite voiture compacte remplaçant la Simca 1100, la Talbot Horizon est commercialisée à partir de janvier 1978 à l’origine sous la marque Simca, alors filiale de l’américain Chrysler. En 1979, cette entité est rachetée par Peugeot qui la rebaptise Talbot, le modèle Horizon connait ses premières séries limitées pour dynamiser les ventes. En 1982 apparaît l’Ultra, une version qui resta au catalogue durant trois millésimes…

Talbot Horizon Ultra (3)

               Avec l’Horizon développée par Simca en France, Chrysler se dote d’une voiture monde qui fut commercialisée tant en Europe qu’en Amérique du nord, elle a la difficile mission de remplacer la Simca 1100 qui fut un important succès et débute sa carrière de la meilleure des façons en remportant le trophée européen de la voiture de l’année 1979, l’occasion de lancer la première série limitée sur base d’Horizon : la Jubilé. Mais en 1979, Peugeot rachète la division européenne de Chrysler et troque le nom de Simca, trop lié avec la marque américaine dans le subconscient populaire, pour celui de Talbot.

               L’année suivante, le public voit apparaitre l’Horizon Spécial ou SPL selon les marchés, dont la particularité est d’avoir d’épaisses bandes latérales reprenant le motif de la Talbot Sunbeam Lotus. Le succès de cette série limitée doit être au rendez-vous car ces décorations latérales inspireront celles de la série Ultra commercialisée en 1982, mais cette fois-ci, cette série limitée a pour but de stimuler les ventes sur l’entrée de gamme de l’Horizon.

Talbot Horizon Ultra (2)

               C’est ainsi que l’Horizon Ultra est réalisée sur la base de la LS (alors l’entrée de gamme), la voiture est complétée avec un autoradio stéréo, une console centrale, des appuie-tête sur les fauteuils avant et une sellerie au motif écossais. A l’extérieur, outre les décorations latérales, l’Horizon Ultra se pare d’une teinte gris futura (seule couleur disponible) et de jantes 13 pouces en alliage dont deux versions étaient proposées. Pour la sécurité, un essuie-glace arrière ainsi que des feux de brouillard sont proposés de série sur l’Ultra.

               Quant au moteur, l’Horizon Ultra reprend le moteur de la version LS, à savoir le « Poissy » quatre cylindres en ligne de 1.118cm3, accolé à une boite manuelle à quatre rapports. Cet ensemble développe 59Ch et permet à la voiture de revendiquer un petit 147km/h en vitesse de pointe.

Talbot Horizon Ultra (1)

               Sur le millésime 1982, seules 2.000 Talbot Horizon Ultra sont proposées à la vente, si cette version semble être une réussite au point d’être renouvelée en 1983, les volumes globaux de vente de l’Horizon passent cette année là sous la barre des 100.000 unités pour s’arrêter à 82.000 exemplaires vendus.

                 Pour le millésime 1983, l’Horizon Ultra perd ses décorations latérales qui faisaient le charme de la voiture, sans doute sacrifiées sur l’autel de la rentabilité. Désormais, l’Horizon Ultra est proposée avec une robe à deux tons, les jantes alliage sont troquées contre de simples jantes en acier recouvertes d’un enjoliveur. Quant à l’intérieur, la sellerie opte désormais pour du velours accompagné d’un liseré rouge.

Talbot Horizon Ultra 1983

              Le millésime 1984 de l’Horizon Ultra est encore plus pauvre avec désormais une seule teinte disponible, pour le reste, le modèle est en tout point identique à la version 1983. A noter que l’Horizon Ultra fut également proposée dès 1981 au Royaume-Uni sans les décorations latérales mais disponible avec trois teintes au choix : rouge, noir et gris.