Archives du mot-clé CBM

smallrenr212

Renault R212 (1987-1990)

                En 1987, Renault Véhicules industriel propose un minibus urbain, le R212. Il s’agit en fait d’un CBM 220 rebadgé que Renault reprendra à son compte pour quelques mois… 

Renault R212 (1)

           En 1978, le groupe Renault Véhicules Industriel nait de l’union entre Renault et Berliet permettant de fonder le géant français du poids-lourd capable de rivaliser avec les grandes entreprises européennes, voire mondiales. Du côté des autobus et autocars, RVI se trouve bien doté avec des produits anciennement en concurrence désormais en doublon, c’est le cas des bus urbains PR100 et SC10. Renault prépare sa gamme du futur, le FR1 dévoilé fin  1983 marque les nouvelles ambitions de RVI dans les bus de tourisme, en dessous, le Renault S45-S53 continue sa carrière. Pour les autobus urbains, RVI commence à envisager le remplacement des SC10 et PR100 avec un projet qui donnera naissance au R312 en 1987.

CBM 220 (1)

Le CBM 220 à l’origine du R212.

             En revanche, sur les bus de petite taille, RVI ne propose que peu de chose et laisse le soin aux carrossiers constructeurs de faire des propositions, commercialisées par RVI si le véhicule est convainquant. Heuliez, Carrier, Gruau (pour les plus connus) feront chacun leur proposition. En 1981, Renault Véhicule rajoute un nouveau partenaire, CBM, petit constructeur d’autobus situé au Mans et affilié au groupe Verney. Renault fournit un ensemble moteur-boite, à charge pour Verney de réaliser un petit bus urbain. Ainsi nait le CBM 220, dévoilé en 1983, dont la grande qualité était sa taille réduite (8,8 mètre de long pour 2,20m de large) permettant un usage en milieu urbain.

Renault R212 (2)

              Le CBM 220 attire ainsi de nombreux exploitants de réseau urbains, dont la RATP. Malheureusement, la taille de CBM est trop petite pour une production en grande série, et trop dépendante du 220 qui concentre jusqu’à 90% des commandes du constructeur. Une première faillite intervient en 1984, une tentative de relance s’en suit et s’arrête fin 1986, marquant la fin de CBM, et par le même la fin des bus produits par le groupe Verney. Renault Véhicules Industriel en profite pour récupérer une partie du personnel de CBM et reprend à son compte le 220.

           C’est ainsi qu’apparait, en 1987, le R212 dans la gamme Renault Véhicules Industriels. Il est en tout point identique au CBM 220, à l’exception que Renault confie la production à Heuliez. Commercialisé jusqu’à la fin de l’année 1989, il en fut produit une soixantaine d’exemplaires à destination des réseaux de Blois, Nantes, Rouen, Chateauroux et Saint Brieux. En 1990, Heuliez proposa son interprétation du petit bus urbain avec le GX 77, mettant alors un terme à la courte carrière du Renault R212.

Sources : 
- Brochure publicitaire Renault Véhicules Industriels.