Archives du mot-clé 505

peug505ti

Peugeot 505 Turbo Injection (1983-1989)

             Au début des années 1980, Peugeot est en bien mauvaise posture. Mais en jouant sa carte 205, et en mettant du sport dans son catalogue, la firme au lion retrouve des couleurs. La Peugeot 505 se transforme ainsi en sportive, le premier acte est signé par la 505 Turbo Injection lancée en 1983.

peugeot-505-turbo-injection-3

             Présentée en 1979, la Peugeot 505 vient prendre la place de l’antique 504 proposée depuis 1968, c’est en somme une mini révolution pour ce constructeur conservateur, mais une révolution se limitant au design de la voiture, bien qu’encore, la 505 dispose de quelques traits en commun avec son aînée, c’est qu’il ne faut pas choquer la clientèle bourgeoise de Peugeot. Puis, la 505 évolue dans une époque terne pour Peugeot, les achats successif de Citroën et de Chrysler Europe mettent en péril les finances du groupe, au point de frôler la banqueroute.

peugeot-505-turbo-injection-2

              Si la Peugeot 205 vient à point nommé, Peugeot essaye de sauver les meubles en dépoussiérant ses autres modèles, c’est le cas de la 505 qui passe au sport, un segment dans le ton de l’époque et nécessaire pour contrer les Mercedes et autres BMW. C’est ainsi qu’une première mouture sportive de la 505 apparaît, la 505 Turbo Injection, en même temps que Peugeot intensifiait son engagement sportif.

peugeot-505-turbo-injection-4

             Sur la base d’un moteur qui trouve son origine sur les Chrysler 160, Peugeot y intègre une injection électronique Bosch et surtout, en collaboration avec les ingénieurs motoristes de Porsche, un turbo Garret T3 y est greffé. Lors de la présentation de la 505 Turbo Injection en 1983, le modèle propose 150Cv qui propulsent cette version au sommet de la gamme 505, mais elle-ci reste toutefois trop sage par rapport à la concurrence.

peugeot-505-turbo-injection-6

                 A coté de ce moteur, une boite manuelle à cinq rapports est montée, un différentiel à glissement limité complète cette sportive. Les performances sont néanmoins alléchantes pour l’époque avec un 200km/h en vitesse maximale, 29,7 secondes sont nécessaires pour parcourir 1.000 mètres départ arrêté.

           Côté esthétique, la 505 Turbo Injection se pare d’un léger kit carrosserie qui permet de distinguer cette version, des pare-chocs spécifiques prennent place, la carrosserie se pare d’une teinte gris foncé sur les pare-chocs, le bas de caisse et le bas des portes, et gis clair sur le reste, des discrets stickers « Turbo » prennent place sur la custode. Peugeot ne fait pas l’impasse sur le becquet, ni même sur les jantes alliage pour recevoir des TRX.

peugeot-505-turbo-injection-1

               L’habitacle reçoit lui aussi une présentation soignée et spécifique, la 505 Turbo Injection bénéficie d’une planche de bord spécifique, d’un ordinateur de bord, et de fauteuils avant redessinés qu’il est possible de commander en cuir en mettant quelques francs de plus sur la table.

             En 1984, Peugeot sort la 505 dans sa version GTI, bien plus sage avec 130Cv, mais un modèle qui démarre très fort sur le plan commercial. Avec 150Cv, la Turbo Injection peut paraître trop proche, c’est la raison pour laquelle Peugeot augmente sa puissance à 160Cv cette année grâce à l’adoption d’un échangeur air-air. Des efforts sont également réalisés sur la consommation d’essence, point noir de la Turbo Injection qui refroidissait de nombreux clients.

peugeot-505-turbo-injection-5

              En 1985, Peugeot propose un kit-PTS pour les clients voulant encore plus de puissance, la 505 Turbo Injection peut proposer jusqu’à 200Cv grâce à des réglages revus par le préparateur Danielson. Enfin, en 1986, Peugeot offre des 20Cv supplémentaires à sa 505 Turbo injection, la puissance affiche désormais 180Cv, tandis que la consommation diminue grâce à l’adoption d’une boite à rapports longs. La vitesse de pointe passe à 210km/h, le 1.000 mètres départ arrêté est couru en 29,2 secondes.

               Trois ans plus tard, Peugeot annonce l’arrêt de production des 505 Turbo Injection, ce modèle a fait son temps d’autant qu’une 505 à moteur V6 vient marcher sur ses plate-bandes. Commercialisé de 1983 à 1989, la 505 Turbo Injection fut produite à 22.580 exemplaires, un beau score pour le modèle le plus sportif de la gamme !