small'cv

Renault 4CV VP 1064 (1952)

              Lors de sa présentation, la Renault 4CV n’était pas destiné à la compétition, il a fallut quelques succès rencontrés par des pilotes plus ou moins amateurs sur 4CV pour attirer la Régie vers la compétition automobile. Mais à côté des programmes officiels, de nombreux artisans œuvrent sur la petite Renault, dont Vernet et Pairard qui créent un « tank » 4CV, la VP1064. 

Renault 4CV VP1064 (6)

              Les débuts en compétition de la Renault 4CV se font en rallye lors d’une course de côte en 1948 sur le mont Ventoux, la petite Renault occupe les cinq premières places de l’épreuve. Suite à ce succès, Renault lance une entité compétition qui s’engage dans les rallyes. Sur piste, quelques pilotes téméraires inscrivent une 4CV aux 24 heures du Mans 1949, la Régie voit d’un mauvais œil cet engagement sur piste puisque la 4CV n’est pas taillée pour cela. Mais les réussites en 1950 font changer d’avis Renault qui arrive aux 24 Heures du Mans 1951 avec une armada de 4CV R1063. 

Renault 4CV VP1064 (5)

               Renault réitère cet engagement de la 4CV sur l’épreuve mancelle en 1952 avec des voitures plus performances, mais moins fiable, ce qui causa l’échec des R1063. Renault lâche la piste avec sa 4CV, mais des acteurs privés veulent continuer les développements. C’est ainsi que plusieurs barquettes sur la base de 4CV sont crées, pour cet article, nous nous intéressons à la VP1064 de Vernet et Pairard.

             Fin 1952, Vernet et Pairard réalisent un tank 4CV avec un moteur de 750cm3 qu’ils font carrosser chez Antem, leur objectif est de battre des records du monde d’endurance sur l’anneau de Montlhéry. La voiture s’élance en octobre et réalise un tour de piste à la moyenne de 172,43km/h, court 1.000Km à une moyenne de 166km/h, et bat huit records du monde par la même.   Grace à cet exploit, la voiture est exposée sur le stand Renault lors du salon de l’automobile qui suit l’exploit. Par la suite, Vernet et Pairard réalisa d’autres véhicules pour s’engager en compétition.

Laisser un commentaire