smallrenTR36r

Renault 36R TRC (1936-1940)

              Au cours des années 1930, l’armée française demande aux constructeurs de réaliser un Tracteur de Ravitaillement pour Chars afin d’augmenter l’autonomie des bataillons de chars. Renault répond à cette demande avec le 35R, une chenillette carrossée avec une cabine de camion civil… 

Renault TRC 36R (2)

               Au cours de l’année 1934, le Haut-Commandement français invite les constructeurs nationaux spécialisés dans les véhicules militaires de réaliser un véhicule de ravitaillement pour augmenter l’autonomie des chars. Chez Renault, on met au point le prototype ACD1 sur la base de la chenillette UE, sur laquelle est greffé une caisse de camion civil et un plateau à ridelles métalliques sur la partie arrière pour recevoir un chargement. Ce prototype est dévoilé en 1935 à l’armée française.

Renault TRC 36R (4)

             Ce premier prototype intéresse les militaires mais présente un défaut majeur : il n’est pas blindé. Toutefois, l’armée s’intéresse au projet Renault et passe commande de 260 exemplaires. Le véhicule est alors légèrement modifié pour être présenté dans sa version définitive courant 1936 : le tracteur Renault 36R s’équipe d’une cabine tôlée de Renault Type ADK, le plateau ridelle est prévu pour recevoir jusqu’à 822kg de caisses de munitions d’obus et de cartouches. Une remorque est également réalisée pour transporter 600kg de charge utile dont 450 litres de carburant pour char, 18 bidons d’huile et d’eau, 8 boites à graisse et une caisse d’outillage.

Renault TRC 36R (3)

               Quant au moteur, Renault utilise un quatre cylindres en ligne de 2.120cm3 issu de la chenillette 31R UE qui développait 38Ch et d’une boite à quatre rapports. Mais face aux 2.700kg que pèse le Renault 36R, ce moteur ne permet qu’une vitesse de pointe à 35km/h  (28km/h une fois chargé) et une autonomie limitée à 120km à cause de son réservoir de 62 litres. Le moteur se situait dans l’habitacle, entre les deux occupants de la cabine sans aucune séparation : l’odeur et la chaleur étaient ainsi diffusés dans l’habitacle, rendant le Renault 26R pénible à conduire.

Renault TRC 36R (1)

              Hélas, Renault a du mal à mettre au point le véhicule et la production met du temps à démarrer, le premier véhicule de série est livré le 24 janvier 1938 au cours d’une cérémonie réalisée à Vincennes, fin août 1939, seules 12 Renault 36R ont été livrés. La production perdure jusqu’à la fin du mois de Janvier 1940 et le dernier exemplaire est livré en mars de la même année. Au final, 242 unités du Tracteur de Ravitaillement de Char Renault 36R ont été réalisés. Les qualités du véhicule étant inférieures à celles du Lorraine TRC37, le Renault 36R TRC est rapidement écarté du programme de guerre…

Une réflexion au sujet de « Renault 36R TRC (1936-1940) »

  1. Le 4cylindres 2120cc est le premier des « 85″ qui équipera les Prima/Viva puis Galion et Colorale – en 2,4L jusqu’à l’arrivée de l’Etendard de la Fregate. Ce moteur connaitra des dérivés 6 cylindres (Vivasix) en 3.6L et 8 cylindres (Nerva) en 4.8L.

Laisser un commentaire