smallr11zend

Renault 11 Zender (1985)

            En 1983, Renault lance la 11 qui est destinée à remplacer la Renault 14, cette voiture n’est qu’une version bicorps de la Renault 9 mais elle s’impose sur le marché, malgré un physique qui ne déchaîne pas les foules. Les années 1980 sont également marquées par les petites voitures sportives, la R11 aura le droit à ses versions sport, dont la plus radicale fut la R11 Turbo Zender… 

Renault 11 zender (1)

             Lancée en 1983, la Renault 11 reçoit une mission tant attendue par les dirigeants de Renault, remplacer la R14 tant décriée et qui fut un échec pour la Régie, et réussi son pari en rencontrant sa clientèle. Pour compléter son offre, Renault envisage rapidement une déclinaison sportive pour sa 11 qui irait au delà des versions GTS et GTX de la Renault 9 en greffant un turbo au moteur.

Renault 11 zender (3)

             La Renault 11 Turbo apparaît en mars 1984 dans la concessions a losange et n’est disponible qu’en version trois portes, mais son physique trop proche des R11 « conventionnelles » freine sa carrière commerciale. Pourtant, les jantes en alliage, un bouclier avec jupe et antibrouillards et divers autocollants « Turbo » étaient de la partie. Quant aux qualités sportives de la R11 Turbo, elles étaient bien présentes puisque la voiture était encensée par la presse malgré ses petits 105Cv dépassés par les GTI.

Renault 11 zender (5)

            Pour donner un physique à la R11 Turbo, Renault se tourne vers le préparateur allemand Zender qui n’effectua quasiment que des changements cosmétiques sur la voiture. La voiture reçoit des nouveaux pare-chocs plus agressifs, des jantes spécifiques, des bas de caisse élargis, et un aileron sur le hayon. Côté peinture, Zender recouvre la carrosserie, bouclier compris, d’un gris métallisé rehaussé par un mince filet noir et rouge avec la mention « Zender » sur les ailes arrières.

Renault 11 zender (6)

               Mais Zender ne fit pas seulement des modifications esthétiques, le préparateur allemand s’intéresse au châssis de la voiture à défaut de se pencher sur le moteur. la Renault 11 Zender est abaissée de 10mm à l’avant et 34mm à l’arrière, et dispose de nouveaux amortisseurs spécifiques, tandis l’ensemble arrière à barre de torsion transversales est emprunté à la Renault Supercinq GT Turbo nouvellement présentée.

                Quant au moteur, il resta le même que celui de la R11 Turbo, à savoir un quatre cylindres en ligne à huit soupapes de 1.397cm3, alimenté par un carburateur Solex simple corps et équipé d’un turbocompresseur Garret T2. L’ensemble propose 105Cv et permet une vitesse de pointe à 186km/h, de passer la barre des 100km/h en 9 secondes et de parcourir 1.000 mètres départ arrêté en 30 secondes.

Renault 11 zender (4)

              Présentée lors du salon de Paris 1984, la Renault 11 Turbo Zender ne devait être qu’une voiture expérimentale, mais l’attrait des visiteurs du salon décida la Régie d’en produire une poignée d’exemplaires. Commercialisée à partir de mai 1985, la Renault 11 Zender n’est disponible qu’en France et en Allemagne et ne fut produite qu’à 650 exemplaires.

Renault 11 zender (2)

         Quant à son prix, la 11 Turbo Zender s’offrait pour 89.900 Francs, à titre de comparaison, la R11 Turbo était affichée à 78.900 Francs. Si le prix est élevé, le public le trouve justifié en raison du physique de la R11 Zender, l’ensemble des exemplaires s’écoulent jusqu’à la fin de la R11 série 1 en 1986. Le succès est tel que Renault commercialisa par la suite un kit Zender sur la gamme Renault 11

Laisser un commentaire