small3205t16

Peugeot 205 T16 Grand Raid (1987-1990)

        Après avoir remporté deux titres consécutifs en championnat du monde des Rallyes, la Peugeot 205 T16 est bannie du monde des rallyes comme toutes ses concurrentes du Groupe B à l‘issue de la saison 1986. Peugeot, qui disposait de la meilleure voiture du moment ne pouvait se résoudre de la faire partir en retraite, et lui trouve de nouveaux horizons parmi lesquels le rallye-raid… Ainsi naît la 205 T16 Grand Raid.

Peugeot 205 T16 Dakar 1989 (1)

           Le Groupe B, des voitures mythiques qui ont couru en rallye au cours des années 1980, des voitures de plus de 500Cv avec des carrosseries aérodynamiques qui font rêver la foule. Mais sans doute trop débridé, avec une concurrence qui fait rage entre les grands constructeurs, le groupe B s’illustre de manière négative au cours de la saison 1986 avec plusieurs accidents parfois mortels. Finalement, l’accident de la Lancia Delta au rallye de Corse tuant son équipage entraine la fin du groupe B et la mort du futur Groupe S qui devait arriver en 1987.

            Privée de la compétition pour laquelle elle avait été conçue, la Peugeot 205 Turbo 16 doit être mise en retraite anticipée après avoir gagné le championnat 1985 et 1986. Deux possibilités s’offraient à Peugeot, développer une nouvelle voiture de rallyes ou recycler la 205 T16 sur d’autres épreuves qui l’accepteraient. C’est cette seconde solution qui fut retenue, Peugeot s’oriente alors vers le rallye raid avec en ligne de mire le « Paris Dakar » et développe à la fin de l’année 1986 la Peugeot 205 T16 Grand Raid afin de l’adapter aux conditions spécifiques de ce type d’épreuve.

Peugeot 205 T16 Dakar 1987 (2)

             La 205 T16 Grand Raid dispose d’un châssis rallongé de 31cm par rapport aux voitures de rallyes afin de loger un réservoir de carburant de 400 litres entre le moteur et l‘habitacle, un choix facilement retenu car l‘empattement long permet de franchir les dunes avec plus d‘aisance. Quant à la puissance du moteur, celle-ci est ramenée à 360Cv pour favoriser la fiabilité, une clé importante du rallye-raid. Au final, la voiture pèse 1.360kg avec ses deux roues de secours et le plein. Le directeur sportif de Peugeot Sport décide d’aligner trois voitures pour le Paris-Dakar 1987, confiées aux pilotes Vatanen, Mehta et Zanussi.

           Mais avant de partir vers Dakar, l’équipe Peugeot Sport effectue des essais courant Octobre 1986 (avant la fin de la saison des Rallyes) tout d’abord en France sur des chemins difficiles autours de Château-Lastour puis quelques semaines plus tard au Niger dans le Sahara. Deux périodes de tests durant lesquelles la 205 Grand Raid avale plus de 4.000km, la voiture montre ses atouts côté vitesse, fiabilité et solidité. Ari Vatanen a même eu pour mission d’effectuer des sauts de plus en plus longs avec la voiture pour tester sa solidité !

Peugeot 205 T16 Dakar 1987 (3)

               La Peugeot 205 T16 Grand Raid est donc fin prête pour le Paris Dakar 1987 qui s’élance le 1er Janvier de Versailles, direction Dakar en passant par Alger, Arlit, Niamey, Tombouctou … Pour la première étape, l’équipage star Vatanen-Giroux arrache une roue et pointe à la 275ème position. Mais l’équipage n’aura de cesse de remonter au classement général pour remporter la victoire cette année là ! Le second équipage composé du pilote Mehta et du navigateur Doughty finit à la cinquième place du général, tandis que la troisième 205 T16 a abandonnée sur casse moteur. Pour cette édition du Dakar, l’équipe Peugeot signe 10 victoires d’étape. La domination Peugeot commence… La même année, Vatanen gagne le rallye des Pharaons sur la 205 T16 Grand Raid.

              Fin 1987, Peugeot Sport développe son nouveau prototype pour le Paris-Dakar, la 405 Turbo 16 Grand Raid qui reprend les solutions de la 205 T16 Grand Raid tout en les optimisant, avec un moteur qui développe 400Cv. Mais la 205 T16 n’est pas mise au rebu, Peugeot Sport aligne au Paris-Dakar 1988 deux 405 et deux 205. Si Peugeot aurait préféré faire gagner une 405 pour des raisons commerciales, celle d’Ari Vatanen est volée à Bamako qui fut mis hors course par la direction, et Pescarolo ne brille pas avec une 18ème place au général malgré trois victoires d’étape. L’honneur est toutefois sauf pour Peugeot qui remporte cette édition du Dakar grâce à la vaillante 205 Grand Raid mise entre les mains du duo Kankkunen/Piironen, l’autre 205 T16 terminant sixième.

              Pour les Paris-Dakar 1989 et 1990, Peugeot renouvelle le duo 405 T16 et 205 T16 mais la priorité est donnée à la 405 qui remporte les deux épreuves. La Peugeot 205 T16 Grand Raid fait alors de la figuration mais termine bien classée en 1989 avec une quatrième place réalisée par Frequelin et une huitième place pour Wambergue. Au Paris-Dakar 1990, c’est aux troisième et douzième places que l’on retrouve les 205 T16.

             A l’issue de ce Dakar 1990, les Peugeot 205 T16 sont mise pour de bon à la retraite après une carrière illustre en rallye-raid qui complète le palmarès du championnat du monde des Rallyes. Quant au rallye-Raid, Peugeot cède sa place à Citroën qui s’élance avec un prototype nommé ZX, lequel connaîtra une carrière tout aussi brillante…

2 réflexions au sujet de « Peugeot 205 T16 Grand Raid (1987-1990) »

    1. souhaitons faire commentaires T16 presse EWB+ sur ce mythique vhc. Merci de vos infos Plus ! LCS PRESSE MEDIAS INT. UE CH Acc. Meilleurs mssges. LCS+

Laisser un commentaire