logo miele

Miele (1912-1914)

               Beaucoup connaissent Miele, cette entreprise allemande mondialement connue pour ses appareils électroménagers de haute qualité, une entreprise qui contribue dans son domaine à l’image de rigueur des productions allemandes. Toutefois, Miele ne s’est pas cantonné à la production d’électroménager et a de tout temps essayé de se diversifier, avec une tentative d’excursion dans le monde de l’automobile entre 1912 et 1914.

Mielle publicité (1)

               Miele est une société familiale allemande fondée en 1899 par Carl Miele et Reinhard Zinkann, lesquels s’installent à partir du mois de Juillet dans une ancienne scierie et un ancien moulin avec onze salariés pour produire des écrémeuses. L’entreprise fonctionne, puis se diversifie au fil des années dans le secteur agricole avec une machine à fabriquer le beurre en 1901, puis en 1903, avec le même procédé, est construit une machine à laver. La machine Miele était lancée…

Miele usine 1899

                Dans une volonté d’investir différents marchés, Miele se tourne également vers les bicyclettes en 1911 puis vers l’automobile en 1912. A cette époque, le marché de l’automobile avait un peu plus d’une vingtaine d’années mais était toujours en Europe un marché d’artisans, malgré quelques grands constructeurs déjà présents. Il était donc encore possible de fonder sa marque et de se faire une place sur ce marché. De plus, à cette époque, de nombreux équipementiers existaient et permettaient de construire une voiture d’assemblage de A à Z.

Miele (1)

                 Miele présente donc sa première voiture, la Type K1 en 1912, il s’agit d’une voiture équipée d’un moteur quatre cylindres en ligne de 1.568cm3 qui développait 17Cv (une puissance portée à 20Cv par la suite), équipé d’une magnéto Bosch. La voiture était construite sur un châssis qui n’avait rien d’innovant, long de près de trois mètres. Miele proposait cinq carrosseries pour cette voiture : Torpédo deux places, Torpédo trois places, Landaulet, berline quatre places et une fourgonnette de 400kg de charge utile; sans oublier un châssis-nu à faire habiller par un carrossier indépendant. Côté prix, il fallait débourser 4800 Goldmark pour le châssis nu et 6.700 Goldmark pour la carrosserie la plus chère.

                 Côté performances, la Miele Type K1 affichait une vitesse de pointe située entre 60 et 70km/h, et était vendue avec six mois de garantie ! La première voiture Miele apparait le 2 Avril 1912, fabriquée à la main dans l’usine Gütersloh où Miele avait déménagé en 1907. La production des automobiles Miele reste très artisanale et anecdotique par rapport aux autres produits estampillés Miele.

mielle Musée 1996

                  Peu de temps après la K1, Miele présente, toujours en 1912, la Type K2 qui repose sur un châssis de 2,3 mètres de long, et doté d’un moteur quatre cylindres en ligne de 2.292cm3 qui développait 22Cv à sa sortie, puis 28Cv quelques mois plus tard à la suite d’une évolution. Du côté des performances, la Type K2 permettait une vitesse de pointe entre 70 et 80km/h. A noter la production d’un troisième modèle par Miele, la Type K3 mais qui était techniquement identique à la Type K2.

             Au final, les voitures Miele connaissent un petit succès puisque certains exemplaires sont vendus hors des frontières allemandes : l’Autriche-Hongie, la France et la Russie font partie des pays où les voitures Miele ont de bonnes débouchés. Toutefois, produites de manière artisanale, les Miele ne peuvent résister aux voitures produites de façon industrielle. C’est ainsi que l’entreprise allemande décide en 1914 d’étudier une production automobile mécanisée, mais cela nécessiterait une importante augmentation de capital que les actionnaires de Miele ne pourraient assumer eux-seuls.

mielle Musée 1996 (1)

                C’est pourquoi, le 26 Février 1914, l’entreprise Miele décide d’abandonner la production automobile après avoir construit entre 125 et 143 exemplaires. Un petit chiffre quand on sait qu’à cette époque, les grands constructeurs produisaient plusieurs milliers d’exemplaires par an, mais pour une construction artisanale d’une entreprise n’ayant aucun lien avec l’automobile, ces chiffres restent honorables !

miele moto

               Pour la petite histoire, Miele a lancé en 1991 une importante campagne de recherche mondiale pour retrouver une voiture Miele et offrait une récompense à toute personne menant jusqu’à une voiture de cette marque. Finalement, une Miele Type K1 est retrouvée en Norvège et intègre en 1996, après une restauration, le musée Miele. Enfin, notons que Miele se lança dans les années 1930 dans la conception de motocyclettes, une activité qui a perduré jusque dans les années 1960 quand la firme décida de se concentrer sur les seuls appareils ménagers.

Une réflexion au sujet de « Miele (1912-1914) »

Laisser un commentaire