small

Ford GPA (1942-1943)

           Lorsque les Etats-Unis s’engagent dans la seconde guerre mondiale, l’idée d’un débarquement sur les côtes ennemies est étudié comme une solution d’attaque,par conséquent, plusieurs projets sont lancés afin de créer des machines spécifiques à ce mode d’invasion. C’est ainsi qu’apparaissent de nombreux véhicules amphibies, parmi lesquels la Ford GPA. 

ford GPA (6)

            Comment débarquer sur une côte ennemie ? C’est à cette question que   »l’Office for Scientific Research and Development » (OSRD) devait répondre, avec de nombreuses problématiques à la clé. L’une d’entre elle fut d’assurer le ravitaillement des troupes une fois le débarquement effectué, sachant que les cargos ne pourraient pas s’approcher des côtes. Une réponse est apportée par l’ingénieur civil Hartley Rowe qui travaille chez « United Fruit« , une entreprise dans laquelle sa mission est d’apporter des solutions au chargement des navires dans les pays africains dépourvus d’infrastructures portuaires.

           Rowe est mis en contact avec le responsable du « National Reseach Defense Comitee » géré par Palmer Putman ainsi que le concepteur des bateaux pour l’America’s Cup, Roderick Sparkman & Stephens. Leur projet est de réaliser un petit véhicule amphibie en reprenant la base de la future Jeep. C’est le projet GPA pour « General Purpose Amphibious« .

ford GPA and Jeep

           Cette version de la Jeep est étudiée pour être utilisée en Europe, sur cette zone d’opérations, la plupart des ponts subissent des attaques régulières de la part des résistants qui ont pour mission de les détruire afin de gêner les manœuvres des allemands. Mais revers de la médaille, les alliés débarqueront dans un pays où traverser chaque cours d’eau sera rendu difficile. Là encore, les véhicules amphibies trouvent leur utilité, ce qui renforce encore plus l’intérêt de leur développement.

            Sparkman & Stephen qui venait de travailler sur la coque du DUKW, décide de la dupliquer en taille réduite pour l’adapter à la Jeep, c’est la raison pour laquelle les deux véhicules ont une certaine ressemblance.

            Pour la partie mécanique, deux sociétés sont mises en concurrences, Marmon-Herrigton et la Ford Motor Company. La première est spécialisée dans les transmissions quatre roues motrices, tandis que la seconde a été choisie pour produire sous licence la Jeep. La position de Ford était la plus confortable, le savoir-faire de la marque va faire l’avantage. Utilisant un châssis « traditionnel » de voiture tandis que Marmon-Herrigton avait conçu un châssis inspiré des véhicules blindés, la proposition de Ford était plus légère de 180kg pour une rigidité équivalente. Et la confrontation des deux modèles tournera à l’avantage de Ford.

            C’est ainsi qu’en 1942, Ford reçoit une commande de la part de l’armée américaine pour 50.000 GPA. Mécaniquement, cette voiture était mue par un quatre cylindres en ligne de 2.2 litres qui développait 60Ch. Cette voiture était une quatre roues motrices, le mouvement parvenait aux roues par le biais d’une boite à trois rapports. En milieu aquatique, la voiture était entraînée par une hélice à vis située dans la partie arrière carénée de la voiture qui comprenait également un gouvernail.

              Au final, la Ford GPA ne fut produite qu’à 12.778 exemplaires entre 1942 et Mars 1943, le contrat fut rapidement rompu quand l’armée américaine s’est rendu compte que Ford n’était pas capable de produire la GPA avec le poids initial. En effet, plus lourde de 400kg par rapport au prototype, la Ford GPA n’avait qu’un faible tirant d’eau, empêchant alors son utilisation en mer à cause des vagues, et pire, la GPA ne pouvait pas naviguer sur l’eau une fois chargée. De plus, le poids plus élevé de la GPA la faisait s’embourber dans les milieux marécageux alors que les Jeep traditionnelles s’en sortaient à merveille.

               Pour autant, quelques Ford GPA ont été utilisées lors du débarquement en Sicile ayant eu lieu en Septembre 1943, tandis qu’une grande partie de ces voitures ont été acheminées en Russie dans le cadre du programme d’armement de l’armée rouge par le biais de prêts-bails, les russes s’empresseront de copier la voiture pour produire la GAZ 46. Enfin, quelques GPA auraient servies en Afrique du Nord, ainsi que sur le théâtre normand à la suite du débarquement de Normandie. Enfin, quelques exemplaires ont également été utilisé dans le Pacifique sud.

Une réflexion au sujet de « Ford GPA (1942-1943) »

Laisser un commentaire