small127mormid

Fiat 127 Moretti Midimaxi (1971-1984)

            Lorsque Fiat présente sa 127 en 1971, les nombreux artisans carrossier que connaît l’industrie automobile italienne se jettent sur la nouvelle venue pour en proposer des versions atypiques. Parmi eux, Moretti déclina la 127 à de nombreuses sauces, dont la Midimaxi qui vise le marché des voitures de plage…

fiat-127-moretti-midimaxi-1

             En Italie, le segment de la voiture de plage tient une place toute particulière en raison de la spécialité de Fiat à produire des petites voitures, mais aussi parce que ce pays bénéficie d’une météo favorable et de nombreux lieux de renom où il fait bon se promener à bord d’un tel véhicule. Mais au juste, c’est quoi une voiture de plage ? Pour faire simple, c’est une petite voiture dont vous ôtez les portes, le toit et les montants pour rouler cheveux au vent.

fiat-127-moretti-midimaxi-2

          Pendant de nombreuses années, la Fiat 500 prêta sa base à de nombreux carrossiers pour subir ce traitement, la plus connue est sans conteste la Fiat 500 Jolly. De son côté, le carrossier Moretti reste insensible à ce segment, et pour cause, durant les années 1950 et 1960, le carrossier se distingue par des réalisations de haute volée réalisées à la demande du client. Mais la production de masse a raison de ce filon, Moretti est contraint de s’adapter et se tourne vers les productions spéciales pour le compte de constructeurs.

fiat-127-moretti-midimaxi-3

                 Dans ce changement de stratégie, Moretti s’intéresse à la voiture de plage, si ce segment est moins prestigieux que les coupés et cabriolets, il avait l’avantage d’avoir un large public avec l’espoir d’engranger des commandes. Pour proposer quelque chose de nouveaux, Moretti fait le choix de travailler sur la nouvelle petite voiture de Fiat, la 127, et présente la « Moretti Midimaxi » en 1971.

fiat-127-moretti-midimaxi-4

                    La 127 Midimaxi estune véritable voiture de plage, elle est comparable à la Citroën Méhari ou au Renault Rodéo si on veut se rattacher à notre production française. Toutefois, la 127 Midimaxi manque de charme, les lignes carrées de la voiture ont du mal à s’associer avec l’avant de la 127. Cela n’empêcha pas la voiture de connaître une longue carrière puisqu’elle fut proposée jusqu’en 1984, trois générations se sont succédé au fur à mesure des restylages opérés par Fiat sur la 127. A noter que la Midimaxi était disponible en version « capote » ou « hard-top » durant toute sa commercialisation.

Laisser un commentaire