small66

Daf 66 (1972-1975)

            Daf, constructeur de poids-lourds néerlandais fut constructeur automobile durant quelques décennies avant que cette division ne passe entre les mains de Volvo. Créant des petites voitures populaires, les Daf se remarquent par leur petite taille mais surtout par leur système de transmission inédit sur une automobile, le fameux Variomatic. Partons à la rencontre de la dernière des Daf, la 66.

Daf 66 (3)

           La construction automobile commence en 1958 chez Daf avec la petite 300, une voiture populaire avec son moteur deux cylindres et sa transmission variomatic qui permet à Daf de se démarquer. Le Variomatic, pour faire simple, fonctionne par un système de courroies avec un variateur qui multiplie les rapports de démultiplication en agrandissant ou diminuant le diamètre de ces poulies. La transmission fait donc le travail tout seul, les Daf n’ont jamais eu de pédale d’embrayage, un élément déroutant pour certains mais fort pratique pour d’autres.

Daf 66 (4)

              Les Daf évolueront mais conserverons toujours le Variomatic, même avec l’adoption des moteurs Renault pour monter en gamme avec la Daf 55. Daf monte en puissance petit à petit, cette dernière voiture est écoulée à plus de 164.000 exemplaires entre 1967 et 1972. Peu de temps avant, en 1965, Daf a du mal à faire cohabiter dans son usine la production de poids lourds et celle d’automobiles et envisage la construction d’une nouvelle usine. Mais la production d’automobiles était trop faible pour justifier un tel investissement, et l’Etat néerlandais intervient pour aider Daf à implanter une usine dans le sud du pays, une zone peu développée que cette usine pourrait désenclaver. La construction débute en 1965.

              Avec cette usine, Daf change de stratégie et vise écouler 200.000 voitures par an à partir de 1970 alors que sur la décennie précédente , Daf avait tout juste écoulé 180.000 voitures ! Le pari est audacieux mais Daf concocte une nouvelle voiture, la Daf 66. A vrai dire, elle a de nouveau que le nom, car la 66 ressemble à ses devancières mais avec une toute nouvelle calandre. C’est en réalité sur le plan technique que la Daf 66 évolue, avec un embrayage centrifuge, un variomatic réuni en un bloc avec les deux boitiers réducteurs et le différentiel.

              Côté moteur, le partenariat avec Renault perdure, la Daf 66 est équipée du quatre cylindres en ligne « Cléon Fonte » de 1.108cm3, lequel avait été monté sur la R8, et développait la puissance de 47Ch. La version Marathon était disponible avec le Cléon 1.300 de la Renault 12 et développait 55Cv !

Daf 66 1300 (1)

              Disponible en version berline à trois portes, un break nommé Combi et en coupé, la Daf 66 est commercialisée à partir de l’année 1972. Hélas pour Daf, les chiffres de vente ne sont pas aussi élevés que ceux attendus, la société qui avait pioché dans ses réserves financières pour concevoir cette voiture suite à la construction de l’usine se trouve dans une mauvaise passe financière. Si l’armée néerlandaise passe une commande portant sur 1.200 Daf 66 dont la carrosserie se rapproche des Jeep, cela ne suffit pas à sortir Daf de sa situation. Heureusement, le suédois Volvo vient à la rescousse de la division automobile Daf mais fera rapidement disparaître la marque, la Daf 66 se transformant en Volvo 66 en l’espace de quelques mois. Mais ceci, nous le verrons plus tard…

2 réflexions au sujet de « Daf 66 (1972-1975) »

Laisser un commentaire