smallaxsport

Citroën AX Sport (1987-1991)

          En 1986, Citroën présente l’AX, une citadine qui prend la place de la tant décriée Visa, laquelle avait eu une belle carrière sportive avec une multitude de versions commercialisées avec succès. Alors bien évidement, le programme de l’AX prévoit une version sportive qui fut très rapidement présentée, car la Citroën AX Sport arrive dès 1987…

Citroën AX Sport (5)

            Pour relancer les ventes de la Visa, Citroën avait fait appel à Heuliez pour restyler la voiture dès 1981, soit quatre ans après son lancement. C’est durant cette époque que Citroën crée son département Compétitions qui met en avant la Visa en se lançant dans l’univers du rallye, tout d’abord avec un trophée Visa avec l’aide du sponsor Total. Puis Citroën vise le Groupe A avec la Visa 1000 Pistes, et capitalise dans sa gamme civile avec une multitude de versions : GT, Chrono, GT Tonic, GTI… La nouvelle AX présentée en 1986 se devait de leur donner une descendance.

           La Citroën AX est une voiture à la ligne moderne lors de son lancement, dont la carrière a eu du mal à se lancer dans les premiers mois. Heureusement, la version cinq portes puis les séries spéciales donnent un coup de fouet aux ventes. En 1987, l’AX se tourne vers les passionnés de performances avec l’AX Sport, une voiture à l’origine vue comme une « série limitée » afin d’homologuer l’AX dans le championnat des rallyes dans la catégorie moins de 1.300cm3, pour cela, 5.000 exemplaires civils devaient être commercialisés.

Citroën AX Sport (4)

             Si l’heure était aux GTI, Citroën prend un autre chemin pour concevoir l’AX Sport et préfère faire la chasse aux kilos superflus que nourrir une course aux chevaux, ce qui permettra à terme d’offrir une voiture bon marché, suivant ainsi le même modèle que la Talbot Samba Rallye qui avait très bien marché. Côté moteur, l’AX sport propose un quatre en ligne de 1.294cm3 préparé par Danielson qui lui octroi une culasse aux soupapes plus larges. La base de ce moteur est le 1.360cm3 de l’AX 14, dont la cylindrée a été revu à la baisse pour l’homologation en rallyes. L’alimentation est faite par deux carburateurs double corps de la marque Solex; un échappement spécial est monté, la boite de vitesses reprise sur l’AX 14 offre cinq rapports.

Citroën AX Sport (1)

         Cet ensemble mécanique offre 95Cv, une puissance qui parait dérisoire comparé aux GTI de l’époque qui étaient au-delà des 120Cv. Mais l’AX Sport offre un poids plume avec 715kg sur la balance, et sa carrosserie était aérodynamique avec un Cx de 0,31, le tout permet d’offrir une fiche technique alléchante pour le client : 186km/h en vitesse maximale, 9,2 secondes pour passer de 0 à 100km/h, et 31 secondes pour courir un kilomètre départ arrêté. Bref, des performances aussi bonne que les GTI d’entrée de gamme !

Citroën AX Sport (6)

             Pour arriver à ce résultat, Citroën a taillé dans le gras et enlevé tout élément superflus sur une voiture sportive. L’intérieur est donc très pauvre (la porte du vide poche est absente, il n’y a pas de petites économies) au point d’être critiqué sur son austérité. Les fauteuils sont en tissus noir piqué de rouge, un volant type sport à trois branches est monté de série, tout comme un compte tours sur le tableau de bord. Les options sont nombreuses : rétroviseur droit, fauteuils en velours, éclairage de coffre, cendrier, console centrale, vitre arrières ouvrables… Bref, tout l’équipement qui manquait !

         En revanche, la présentation extérieure n’est pas avare hormis sur le choix de la peinture puisque seul le blanc est disponible, quelques autocollants AX Sport rouge viennent réveiller l’ensemble. Des jantes en tôle de 13 pouces, blanches, sont proposées de séries, des jantes alu à quatre branches peuvent venir les remplacer en option. Le pare-chocs avant reçoit une jupe et deux longue-portée, les ailes reçoivent des élargisseurs d’ailes en plastique, et un bas de caisse plus épais était monté.

Citroën AX Sport (3)

           Présentée en Septembre 1986 (millésime 1987), l’AX Sport connait un rapide succès, épaulé par le Challenge Citroën-Michelin-Total qui débute en mars 1987. En 1988, l’AX Sport reçoit un léger restylage, on passe alors à l’AX Sport phase 2 qui propose une nouvelle présentation extérieure : nouvelles jantes, nouvelle décoration, le noir et le rouge sont disponible comme couleur de carrosserie en plus du blanc. L’équipement s’enrichi et fait prendre 20kg à la voiture, mais la clientèle demeure fidèle à la voiture, malgré l’arrivé d’une concurrente féroce : la Peugeot 205 Rallye, ce qui n’empêche pas la carrière de l’AX Sport de continuer jusqu’en 1991, année où l’AX GT la remplace.

Citroën AX Sport (2)

            Aujourd’hui, la Citroën AX Sport jouit d’une petite cote de popularité et bénéficie d’un certain public. Malgré les réglages pointus de la mécanique, sa finition loin d’être parfaite et sa tendance à rouiller, l’AX sport est aujourd’hui une voiture dont la cote est soutenue, la faute aux concurrentes devenues pour beaucoup intouchables… Et à la rareté des exemplaires en bon état !

3 réflexions au sujet de « Citroën AX Sport (1987-1991) »

  1. il est très dommage de voir que nombreuses AX Sport, GT et GTi finissent en Fol’Car ou en Rallye Cross dans des états lamentables.

    j’ai eu l’occasion d’essayer une AX Sport neuve il y a bien longtemps, j’en garde un très bon souvenir par sa légèreté et sa vivacité. Il est touours dommage aussi de voir que Peugeot limite toujours les performances des Citroën afin de ne pas concurrencer ses propres modèles, quand la 205 Rallye sortait 103 ch, l’AX devait se contenter de 95 ch. Il est vrai qu’il ne fallait pas trop concurrencer la 205 GTI 115 dont les performances étaient très voisines

    1. Ce n’est pas pour ne pas faire de l’ombre à la rallye c’est seulement que la pipe d’admission n’etait pas la meme pour que ca passe dans la baie moteur . Avec une de 205 rallye tu finis par toucher les biellettes et les carbu en weber sur sport phase 2 ( dcom 8-9 ) etait en buse de 32 contre 34 pour la rallye ainsi que des gicleurs differents .l’aac de la sport phase 2 n’est pas le meme que celui de la sport ph 1