Archives de catégorie : Historiques

Pour visualiser des historiques sur les marques et évènements, c’est ici !

Goliath Express (1953-1961)

          Dans une Allemagne renaissante après la Seconde Guerre Mondiale, le marché automobile voit fleurir des utilitaires portés par des petits constructeurs qui veulent tenir la dragée haute aux grands constructeurs. Goliath et son Express tenta l’aventure entre 1953 et 1961… 

GOLIATH EXPRESS (1)

            Dans l’Allemagne de l’après-guerre, les usines mettent plus ou moins de temps à redémarrer, chez Goliath, la production d’automobile reprend en 1949 avec des utilitaires à trois roues qui viennent concurrencer les Tempo. Sur ce segment, Tempo prend une petite longueur d’avance sur Goliath en lançant un utilitaire à quatre roues, le Matador, équipé de son moteur Volkswagen. Goliath, de son côté, préféra mettre en place une gamme de voitures particulières à partir de 1950, ce n’est qu’en 1951 qu’elle complète son offre utilitaire avec une camionnette à quatre roues, le GV 800, puis en 1953 avec l’Express.

               L’Express est un fourgon à cabine avancée et à quatre roues, les premiers modèles étaient disponibles avec le bicylindre deux temps développant 25Ch issu de la berline Goliath GP 700, un moteur que l’on retrouve entre les fauteuils et qui entraine les roues avant. Avec ce moteur, le Goliath Express se place en concurrent direct du nouveau Tempo Viking, les deux véhicules partagent d’ailleurs une technique similaire et les carrosseries se ressemblent. Chez Goliath, on propose cinq variantes de carrosseries : Fourgon tôlé, fourgon vitré, pick-up, châssis-cabine et une version « bus » luxueux dans le ton du Volkswagen Type 2 Samba.

GOLIATH EXPRESS (9)

                 Rapidement, l’Express reçoit le bicylindre de la Goliath GP900 porté à 886cm3 pour 40Ch. Du côté des automobiles, Goliath souffre avec ses moteurs à deux temps et lance le développement d’un quatre cylindres à plat à quatre temps, refroidit par eau (ce qui lui permet d’être plus silencieux que le moteur Volkswagen), d’une cylindrée de 1.094cm3 qui apparait courant 1957 avec la berline GP1100, l’utilitaire Express bénéficie de cette mécanique dès le mois de juin 1957 pour donner naissance l’Express 1100 qui remplace dès lors l’Express 900. A l’exception de la mécanique dont la puissance reste à 40Ch, les modifications restent mineures.

               L’Express 1100 est la version la plus aboutie de cet utilitaire, elle disparait en 1961 en même temps que le constructeur Goliath, faisant parti du groupe Borgward qui faisait banqueroute. Le Goliath Express ne pouvait rivaliser avec les utilitaires des grands constructeurs qu’étaient Volkswagen ou DKW et ne pouvait donc prétendre qu’à des miettes en termes de vente. Il a été produit à peine plus de six mille exemplaires de l’Express entre 1953 et 1961…