smallcsr002

Casimir Ragot CRS 001 (1930)

               Dans les années 1920, le sport automobile devient accessible à plus de personnes avec l’arrivé des cyclecars, la France brille à travers diverses marques telles que Bugatti, Amilcar, Delage. Voilà de quoi attirer d’autres passionnés, c’est le cas de Casimir Ragot, entrepreneur bordelais qui conçoit sa propre voiture pour courir dans les années 1930… 

Casimir Ragot CRS1 (1)

               Construire sa propre voiture de courses est un rêve pour certains pilotes passionnés d’automobiles, ce fut le cas de Casimir Ragot, un bordelais qui aimait la mécanique et qui fonda, dès la fin du XVIIIème siècle, sa propre entreprise spécialisée dans la conception de pièces automobiles et de rectification mécanique. A la fin des années 1920, Casimir Ragot se révèle également bon pilote et s’affiche au classement de quelques courses au volant d’une Bugatti.

Casimir Ragot CRS1 (2)
                 Sans doute déçu par les performances de sa Bugatti, Casimir Ragot décide alors de concevoir sa propre voiture, cette performance ne fut pas la première car à la toute fin des années 1920, Casimir Ragot réalisa sa propre moto équipée d’un quatre cylindres en ligne de 985cm3 équipé d’un compresseur pour une puissance de 50Ch. Pour sa voiture, il part d’un moteur de Fiat 514, Casimir Ragot lui rajoute un compresseur Cozette n°9, des carburateurs Stromberg, un allumage par magneto de marque Scintilla et prépare l’ensemble pour fonctionner avec un mélange 50/50 d’alcool Benzol avec un indice d’octane de 134.

Casimir Ragot (a)

                   Pour le châssis, Casimir Ragot réalise sa propre base, sans doute inspirée des Bugatti contemporaine (bien que sa voiture n’ai aucune pièce commune avec les Bugatti), l’arrière de sa voiture reprend les grands traits des Bugatti Type 35/37. Le poids total de la voiture affiche 650kg, les 140Ch du moteur lui permettent d’atteindre la vitesse théorique de 180km/h. Au cours des années 1931 et 1932, la Ragot CRS001 (pour Casimir Ragot Special) s’affiche en compétition, elle participe au Grand Prix du Commingues 1932 où la voiture termine à la cinquième position.

Casimir Ragot (b)

                    Au final, cette voiture resta unique, Casimir Ragot n’ayant jamais l’intention de la produire ni de la céder, on peut voir dans cette voiture une vitrine pour les activités de concepteur de pièces automobiles de Casimir Ragot plutôt qu’une volonté de devenir constructeur automobile.

Laisser un commentaire